Je fais un don

Par Domitille Blanc Tavernier - Modifié le 9 mai 2022


Qu'est-ce qu'un chrétien ?


Un chrétien est une personne qui, par le baptême, appartient à l'Église du Christ et vit selon le message transmis dans l'Évangile


La croyance en un Dieu unique et trinitaire


Le chrétien croit en un Dieu unique, un Dieu dont la puissance infinie est celle de l’Amour et qui est source de toute Vie. Les chrétiens croient que Jésus est le Messie annoncé dans la Bible hébraïque des juifs. Être chrétien, c’est prendre librement le Christ pour modèle de vie, en vivant selon l’Évangile, qui est la parole de Dieu transmise par son Fils Jésus.

Au coeur de la foi chrétienne réside donc l'espoir de rédemption de l'humanité à travers l'enseignement de Jésus Christ, le fils que Dieu a envoyé sur terre comme Rédempteur et Sauveur.

Le chrétien croit en un Dieu qui est, d’après le catéchisme de l’Église catholique, « infiniment parfait qui a librement créé l’homme pour le faire participer à sa vie bienheureuse ». Tout homme, même pécheur, est appelé à devenir, avec le Saint Esprit, ses enfants d’adoption dans l’unité de sa famille, l’Église du Christ. Le Credo, récité par le chrétien au cours de la messe catholique, reprend les fondamentaux de cette foi chrétienne : une foi trinitaire, c'est-à-dire la foi en un seul Dieu, qui est Père, Fils et Saint Esprit.

À lire
     

Membre de l'Église


Un chrétien peut faire un parcours de sacrements qui l’amène à devenir membre de la communauté chrétienne. Le baptême, la première communion, la confirmation et d’autres sacrements jalonnent la vie chrétienne jusqu’à la mort, qui pour le chrétien n’est pas une fin car celui-ci croit à sa résurrection.

Le catholicisme signifie aujourd'hui l'ensemble des chrétiens en communion avec le pape et les évêques.
 

Plusieurs confessions au sein du christianisme


Les chrétiens sont répartis en trois grandes confessions. Parmi les branches majoritaires, on trouve les catholiques, les orthodoxes et les protestants. Lorsque les chrétiens promeuvent un dialogue interconfessionnel et une certaine unité, on appelle cela l’œcuménisme.

Les chrétiens représentent dans le monde environ 2,4 milliards de personnes, ce qui en fait la religion comptant le plus de fidèles, devant l'islam et l’hindouisme. Parmi ceux-ci, 1,329 milliards sont catholiques, ce qui représente 18% de la population mondiale. En 2019, plus de 260 millions de chrétiens étaient persécutés à travers le monde. Les chrétiens d’Orient sont notamment les plus touchés.


Quelle est l'origine du mot « chrétien » ?


Le mot « chrétien » provient du mot « Christ » qui est la traduction du grec Khristos. Ce terme, dont l'origine vient de l'hébreu Massiah (Messie), signifie l'« Oint du Seigneur », c'est-à-dire celui qui est consacré.

C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples du Christ sont appelés chrétiens (Actes 11, 26). La parole de Dieu transmise par son Fils Jésus se diffuse ensuite grâce aux apôtres, qui la transcrivent dans le Nouveau Testament. Pour que cet appel retentisse sur toute la terre, le Christ a envoyé les apôtres qu’il avait choisis en leur donnant mandat d’annoncer l’Évangile et témoigner de leur foi :

"Allez, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous pour toujours, jusqu’à la fin du monde" (Mt 28, 19-20)

 

Comment devenir chrétien ?


D’après le catéchisme de l’Église catholique, devenir chrétien c’est, « à l’aide de Dieu, accueillir l’appel du Christ et y avoir librement répondu ». Cette notion de liberté est fondamentale. La foi n’est jamais imposée au chrétien. Et le chemin de foi mène l'homme à sa liberté.

On peut devenir chrétien après une expérience personnelle de rencontre avec le Christ ou après avoir ressenti le désir de le devenir. Vivre une conversion au christianisme, c’est aussi un désir de partager cette joie que donne la foi, elle-même donnée par Dieu. C’est une grâce : la foi ne se décide pas, elle se reçoit, puis se transmet. c’est à « ceux qui ont été à leur tour pressés par l’amour du Christ d’annoncer partout dans le monde la Bonne Nouvelle. Tous les fidèles du Christ sont appelés à transmettre la Bonne Nouvelle de génération en génération, en annonçant la foi, en la vivant dans le partage fraternel et en la célébrant dans la liturgie et la prière.

Pour les catholiques, on peut donc suivre l’enseignement de la catéchèse qui est l’ensemble des efforts entrepris dans l’Église pour transmettre la foi. Ce catéchisme comprend la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, à la lumière du concile Vatican II, et de l’ensemble de la tradition de l’Église, autour de quatre "piliers" fondamentaux : la profession de la foi baptismale (le Symbole), les sacrements de la foi, la vie de la foi (les Commandements), la prière du croyant (le Notre Père).


À voir

     
Le parcours chrétiens


Pour devenir un chrétien, on peut suivre dès la naissance un parcours qui rend membre de l’Église du Christ. L’Église catholique prend en compte les grands moments de la vie des hommes, au point de les choisir pour célébrer ses sacrements. Ainsi, les sacrements sont des signes visibles du don gratuit de Dieu (la grâce), qui permettent aux hommes de prendre conscience de la présence de Dieu parmi eux. Ce sont des actes d’alliance qui unissent au Christ par l’action de l’Esprit Saint, relient les hommes à Dieu et à leurs frères par le plus intime d’eux-mêmes et incorporent dans l’Église.

Tout sacrement comporte trois dimensions : un signe (ce que l´on voit), une parole (ce que l´on entend), un symbole (ce que le signe et la parole expriment). En marquant les moments les plus décisifs de la vie humaine, les sept sacrements manifestent que c’est toute l’existence de l’homme, dans ses différentes étapes, qui est appelée à être vécue avec le Christ. Les sacrements sont une force qui permet d’aimer et de « porter du fruit » dans tous les lieux de vie.

Ces sept sacrements sont : les trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, eucharistie et confirmation (trois étapes qui permettent d’entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité et de grandir dans la foi) ; les sacrements de guérison : réconciliation et onction des malades (qui ouvrent un chemin d’espérance) ; et les sacrements de l’engagement : ordination et mariage (qui consacrent des cheminements de vie baptismale).