Solennité du Christ-Roi

Solennité du Christ-Roi

Qu'est-ce que la fête du Christ-Roi ?


La solennité du Christ Roi de l'Univers termine l'année liturgique et précède le premier dimanche de l'Avent.

Cette solennité est d'origine récente : elle fut instituée par le Pape Pie XI en 1925. Elle est célébrée le 34e et dernier dimanche du temps ordinaire. Son thème essentiel reprend les grandes proclamations de Louange au Christ que l'on trouve, par exemple, au début des lettres de saint Paul aux Éphésiens et aux Colossiens. À cette occasion, on célèbre le Christ, Fils de Dieu notre Sauveur, comme Seigneur du Cosmos tout entier

"Il est l'icône du Dieu invisible, le premier-né par rapport à toutes les créatures. C'est en Lui que tout a été créé dans les cieux et sur la terre, les êtres visibles comme les invisibles. Tout est créé par Lui et pour Lui. Il est avant tout les êtres et tout est maintenu en Lui. Il est aussi la Tête du Corps qui est l'Eglise. Il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, puisqu'il devait avoir en tout la primauté" (Col. 1. 15-18).

 

Jésus est-il vraiment roi ?


On peut être gêné par cette appellation de Roi donnée au Christ et se demander, à la suite de la question que posa Pilate au Procès de Jésus à Jérusalem : de quelle royauté s'agit-il ?

Le nom que préfère se donner Jésus n'est ni celui de Roi, ni celui de Messie. Quel nom lui donner alors ? Un double nom reliant la Gloire et la Croix. Il est à la fois le Fils de l'Homme et le Serviteur livré : un titre de gloire et de souveraineté (Fils de l'Homme) et un titre d'amour, de service et de don total à l'Humanité (Serviteur livré).

Jésus le rappelait sur la route d'Emmaüs, après sa mort et sa résurrection, aux disciples qui n'avaient rien compris : "Ne fallait-il pas que le Christ souffrit cela d'abord, pour entrer dans sa Gloire ?" (Lc 24, 25). La Royauté du Christ n'est pas de s'imposer aux consciences, de faire poser le poids de l'autorité comme les puissants de ce monde. Jésus l'avait déclaré à ses disciples Jacques et Jean : "Le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude" (Marc 10.45). Si le Christ est Roi, c'est un Roi Serviteur, un Roi qui aime et sauve.