Par Julia Itel - Publié le 23 mai 2022

Qui est Moïse ? Connu pour être celui à qui Dieu s’est révélé, Moïse est le premier grand prophète de l’Ancien Testament. 


Qui est Moïse dans la Bible ?


Dans la Bible, Moïse est présenté comme un prophète, c'est-à-dire un médiateur entre Dieu et les humains, et comme un législateur.

Il est le personnage le plus important du Pentateuque, c'est-à-dire les cinq premiers livres de la Bible hébraïque que l’on nomme Torah. En effet, le Pentateuque (constitué des livres de la Genèse, de l’Exode, du Lévitique, des Nombres et du Deutéronome) représente en quelque sorte la biographie de Moïse.

À lire
 

L’enfance de Moïse (Ex 1-2)


Moïse naît en Égypte alors que le peuple hébreu, qui y a trouvé refuge après la destruction du temple de Jérusalem, est réduit en esclavage. Pharaon craint que ce peuple, qui ne cesse de s’agrandir, représente une menace pour son pouvoir. Il décide alors de faire tuer tous les garçons nouveau-nés. 

Mais une femme de la tribu de Lévi accouche d’un petit garçon qu’elle cache pendant trois mois. Lorsqu’il n’est plus possible de le cacher au monde, elle le place dans un panier en osier et dépose la corbeille sur le Nil. L’enfant est recueilli par la fille de Pharaon, venue s’y baigner, qui lui donne le nom de Moïse, « tiré des eaux ». 

Moïse est donc élevé à la cour de Pharaon. Devenu jeune adulte, il voit un jour un Égyptien frapper un Hébreu. Prenant sa défense, il tue l’Égyptien et fuit dans le désert pour échapper à Pharaon. Là, il est hébergé par un prêtre madianite, Jethro, dont il épouse l’une des filles, puis devient berger.


L’épisode du buisson ardent (Ex 3-4)


Alors qu’il fait paître son troupeau sur la montagne d’Horeb, Moïse aperçoit un buisson qui brûle sans se consumer. Intrigué, il s’approche. C'est alors que Dieu se révèle à lui :

« Moïse ! Moïse ! » Il dit : « Me voici ! » Dieu dit alors : « N’approche pas d’ici ! Retire les sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! » Et il déclara : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. » Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu. Le Seigneur dit : « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu ses cris sous les coups des surveillants. Oui, je connais ses souffrances. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens et le faire monter de ce pays vers un beau et vaste pays, vers un pays, ruisselant de lait et de miel, vers le lieu où vivent le Cananéen, le Hittite, l’Amorite, le Perizzite, le Hivvite et le Jébuséen. Maintenant, le cri des fils d’Israël est parvenu jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font subir les Égyptiens. Maintenant donc, va ! Je t’envoie chez Pharaon : tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les fils d’Israël. » (Ex 3, 4-10)

 
Pour la première fois, Dieu donne son nom (Yhwh) et confie à Moïse la mission de sortir son peuple d’Égypte. Tout en lui assurant qu’il l’aidera à convaincre son peuple par plusieurs signes miraculeux, Dieu finit par persuader Moïse qui se met alors en route pour sa terre natale.

À voir
 

La sortie d’Égypte (Ex 5-15)


Moïse tente avec son frère Aaron de convaincre Pharaon de laisser partir son peuple. Mais celui-ci n’a que faire des supplications de Moïse. Pour le punir, Dieu envoie sur l’Égypte dix plaies. La dernière, la mise à mort de tous les premiers-nés, est sur le point de s’abattre. Pour éviter que celle-ci ne touche les enfants d’Israël, Dieu confie à Moïse la tâche d’ordonner aux familles de sacrifier un agneau et de marquer de son sang leurs portes afin qu’il reconnaisse qui épargner. Alors, ils pourront quitter l’Égypte. Moïse fonde le rituel de la Pâque qui devra commémorer, plus tard, la délivrance du peuple hébreu de la servitude.

À lire
 

Le séjour dans le désert (Ex 16-18) et la révélation de la Loi (Ex 19-Nb 10)


Le peuple, guidé par Moïse, entame sa traversée du désert. Mais il se plaint de ne pas avoir à manger ni à boire. Dieu exauce alors ses prières et lui fournit ce dont il a besoin. Ils se retrouvent enfin au pied du mont Sinaï. Moïse monte au sommet, une voix l’appelle et Dieu lui révèle alors les 10 commandements, le Décalogue. Moïse établit ainsi une alliance avec le Seigneur. Il s’engage à transmettre ses enseignements et à ce que le peuple d’Israël tienne son engagement à respecter ses ordres.

Les commandements sont inscrits sur les deux Tables de la Loi. On les appelle aussi « Loi mosaïque ». Ceux-ci doivent permettre au peuple élu de vivre ensemble.

Mais Moïse est resté sept jours sur le mont Sinaï et les Hébreux, commençant à s’inquiéter, ont construit un veau d’or. Alors qu’il revient parmi eux et les voit se prosterner devant l’idole, Dieu l’interpelle, furieux. Moïse intercède en leur faveur mais se rend vite compte de leur folie. Il brise les Tables et renverse l’idole.

À voir
 

40 ans dans le désert  


En guise de repentance, le peuple hébreu est condamné à errer quarante ans dans le désert, le temps qu’une nouvelle génération libre et respectueuse des lois arrive. Moïse n’entrera jamais au pays de lait et de miel ; il confie cette mission à Josué, qui devra conquérir les terres promises par Dieu. Moïse meurt à 120 ans.


Quand a vécu Moïse ?


L’existence historique de Moïse n’est pas attestée. Sa vie n’est relatée que dans la tradition biblique.

D’après l’exégète et bibliste Thomas Römer, la figure de Moïse aurait pu être rajoutée au récit des origines du peuple juif aux alentours du VIIe siècle av. J.-C. En effet, la vie de Moïse aurait été ajoutée à la tradition de la sortie d’Égypte afin d’ajouter – hypothétiquement – une dimension héroïque au récit de libération du peuple d’Israël, à l’image des rois assyriens.


Pourquoi Moïse est-il si important pour la tradition judéo-chrétienne ?


Moïse, le prophète


Moïse est d’abord le premier grand prophète du judaïsme. Il est celui à qui Dieu révèle son nom et à qui il confie la charge de rétablir l’Alliance avec son peuple.

Moïse est, pendant plus de quarante ans, à l’écoute du Seigneur. Celui-ci lui dicte sa Loi, la lui confie pour qu’il la transmette ensuite aux Hébreux. La Torah est donc un texte écrit d’Alliance. 

À voir
 

Moïse, fondateur d’une religion


En honorant la tâche que lui confie Dieu, Moïse se place directement entre son Seigneur et les humains. Il est donc un médiateur mais également un réformateur du culte d’Israël. Il instaure des rites, comme la Pâque, et construit un nouveau temple dans le désert qui abrite l’Arche d’Alliance, vouée à rester itinérante et donc à être apolitique. 

Toujours d’après Thomas Römer, la mort de Moïse dans le désert donne naissance à un nouveau médiateur : la Torah, c'est-à-dire le livre sur lequel se fonderont les diverses religions abrahamiques.


Moïse, fondateur d’un peuple


Si Moïse n’a pas de visée politique à proprement parler (c'est un temple qu’il construit dans le désert, pas un pays), il a pour vocation de rassembler un peuple en une identité unique basée sur un Dieu unique.

Dans le Livre de l’Exode, nous assisterions au passage d’une société tribale, marquée par l’importance de la généalogie, à une identité plus globale, voire nationale : on parle alors de « fils d’Israël » ou des « Hébreux ».

Ce peuple anonyme entre, grâce à Moïse, sur la scène historique et ce récit des origines raconte, entre autres choses, la rencontre entre une société et son Dieu.
 

Voir tous nos contenus vidéo sur Vodeus
Moïse ou le premier à connaître le nom de Dieu  
La libération du peuple ou la nuit des passeurs  
Le temps des fondations – Le judaïsme