Je fais un don

14 juillet, fête nationale, avec ses flonflons, ses bals, feux d’artifice, qui nous rappelle cette Terre de France, où tant d’hommes et de femmes ont emprunté des chemins de douleur pour que tout homme vive libre et en paix ;

Terre de France où tant d’apôtres ont reçu et enfoui cette semence de Dieu pour faire germer l’Espérance

d’un monde nouveau, celui de Dieu ! Ils en sont encore pour nous aujourd’hui les témoins vivants.

Mes amis, deux attitudes d’Espérance.

Elles nous sont offertes et nous emportent sur un chemin de Lumière !

Le geste du semeur…

Un geste noble, ample, un geste qui donne à profusion, gratuit, sans calculer. Le semeur, lui seul sait que son geste n’est pas inutile. De toute façon, le grain jeté donnera du fruit dans cette terre qu’il affectionne,

qu’il a préparée, labourée de tout son coeur, sans ménager sa peine. Cette terre, le semeur l’a prise dans sa main pour l’humer, la soupeser, geste gratuit, marque d’attention et de confiance. Il connaît bien sa terre. Un semeur s’investit tout entier avec le grain jeté en terre pour qu’il donne le plus de fruits possible.

Le Christ connaît sa terre, le coeur des hommes, Lui semeur de tous les temps, semeur d’une Parole de Vie, capable de donner la vie à toute terre, à tout homme à la recherche de Dieu.

Le Christ ensemence pour le Royaume qui naîtra en chacun de nous. Parole pour tout homme sans exception … Parole de vie fondant la pierre en terre arable, détruisant toutes les ronces de haine en terre malléable et douce, abreuvant toute terre, aussi sèche soit-elle.

Parole de semence qui est VIE. Ainsi parle le Seigneur : " Ma parole qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat", nous dit le prophète Isaïe. Chaque année, dans nos Armées, des dizaines de jeunes sont touchés par cette Parole de Dieu. Le Christ semeur les fortifie de sa grâce, par le baptême, l’Eucharistie et la confirmation. Signe du Christ semeur toujours à l’oeuvre, dans nos régiments, sur nos bases comme sur nos bateaux.

Du psaume 103 : " Tous, ils comptent sur Toi, pour recevoir leur nourriture au temps voulu, tu donnes, eux ils ramassent ; Tu ouvres leur main, ils sont comblés".

Deuxième attitude : le semeur sort pour semer…

Il n’attend pas. Il ne désespère pas. Il se met à la tâche, sans attendre, avec obstination. Le Christ s’adresse à ses disciples, à nous tous. " Ma mère, mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu

et qui la mettent en pratique".

Il ne suffit pas d’être des écoutants sages et résignés. Le Christ nous entraîne à sortir pour être semeur de Parole de vie, non pas de notre parole, mais bien celle de Dieu. Extraordinaire que cette Parole qui suscite en nous d’être ses disciples ! Pas seulement des diseurs de paroles, mais en nous enfouissant dans cette terre humaine, devenir des passeurs de cette Vie, Espérance, Racine qui prend à bras le corps cette terre pour renaître en fruits abondants.

Le Christ donne sa vie, fruit de l’amour offert à tous, comme le grain, enfoui pour renaître à la vie du ressuscité. Nous sommes interpellés à prendre part au "germe" de la Parole pour devenir fruit pour chacun de nous.

Aumôniers militaires, relais d’aumônerie, vous tous militaires qui êtes en mission, jeunes, papas et mamans, … même vous papis et mamies, toi qui écoutes, toi qui zappes, toi qui es loin, " Heureux es-tu, aimé de Dieu, pour ce temps donné à ouvrir tes sillons de vie à la semence d’éternité !"

Même toi qui nous suit sur ton écran de télévision, si tes oreilles ne peuvent entendre, tes yeux sauront faire fondre dans ton coeur, toute l’Espérance d’une parole qui fait grandir.

Toi qui es malade ou seul, ne désespère pas. Laisse germer en toi cette parole comme un baume de résurrection, réconfortant et rassurant. Comme tout grain qui meurt, cette mission passe par " les douleurs de l’enfantement", nous dit saint Paul.

Comme une étrave de vaisseau qui fend les flots, de mer calme comme de tempête, nous avons à poursuivre un cap, un seul, celui du Christ semeur.

"Effata !", c’est-à-dire "ouvre-toi!", afin que tous ceux qui vont accéder à la grâce, comprennent les interrogations qu’on leur posera et se souviennent des réponses qu’ils auront à faire, nous dit saint Ambroise dans sa catéchèse des rites du baptême. C’est le grain tombé en terre, celle préparée par Dieu,

abreuvée par la pluie et la neige, qui donnera son fruit à raison de cent, … ou soixante, …ou trente pour un.

"Donner la semence au semeur et le pain à celui qui a faim".

Peuple de Dieu marche à la suite d’Abraham, de Jacob, et des prophètes, fécondés par l’esprit de Dieu.

Aujourd’hui, peuple de baptisés, le Christ ensemence la terre de ton coeur pour que tu puisses donner du fruit en abondance ! Église du Christ, peuple fidèle reste confiant !

Dans quelques jours, des milliers de jeunes se retrouveront au Canada pour vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse. Ça vaut bien un mondial ! Le Saint Père les invite à être "Lumière du monde et sel de la Terre !" Appel prophétique, signe que le grain peut germer ! Notre monde saura-t-il être au rendez-vous de la moisson ?

Des familles de militaires de notre diocèse, cet été, se retrouveront en des lieux saints de pèlerinage

pour vivre le temps de l’enfouissement, temps où germe la Parole ; Attention ! " La plus petite des semences peut devenir un grand arbre" nous dit le Christ dans saint Matthieu.

Invités à la Table Eucharistique du Seigneur, avec nos bâtons de pèlerins, soyons prêts à prendre le chemin des semailles, laissons gonfler nos voiles au souffle de l’Esprit ! Nos semailles ne pourront donner du fruit, qu’en laissant de côté nos peurs, nos craintes et nos faux-semblants. De celles que nous pourrions croire perdues, là encore, laissons l’Esprit Saint oeuvrer dans le coeur des hommes, le fruit peut encore donner.

Un semeur ne regrette jamais rien de la peine donnée pour avoir semé. Il ne peut que veiller jalousement sur sa terre, dans l’attente de la joie de la récolte.

David, jeune gendarme confirmé lors du pèlerinage Militaire de Lourdes témoigne ainsi :

" La confirmation va être l’occasion de me rappeler chaque jour, à travers mes actions et mes pensées, que je suis chrétien. Je ne pourrai laisser dire et faire n’importe quoi. Je suis engagé maintenant" …

Encore quelques mots pour vous inviter à la confiance et à l’action de grâce : du psaume 64 :

" Ainsi Seigneur, tu prépares la terre,

tu arroses les sillons:

tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,

tu bénis les semailles".

Amen!

Références bibliques :

Référence des chants :