Je fais un don

Qui ose aujourd’hui parmi nous être prophète ?
 C’est bien la question qui se pose à chacun d’entre nous après la lecture des textes de ce dimanche.
 Mais qu’est-ce qu’un prophète ? C’est celui qui est choisi pour parler au nom de Dieu. C’est une lourde responsabilité qui oblige le prophète à faire preuve de courage avec le risque d’être rejeté voire même tué. Les prophètes de l’Ancien Testament n’ont pas cessé de crier à tout le peuple d’Israël de rester fidèle au Seigneur et de ne pas se laisser attirer par les faux dieux. Bien souvent, le peuple d’Israël refusait de les écouter, ce qui était la cause de ses malheurs. C’est la raison pour laquelle le Seigneur s’adresse à Jérémie pour lui dire : " Je fais de toi un prophète pour les peuples. Ne tremble pas devant eux. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi car je suis avec toi pour te délivrer. "
Dieu lui-même ne cache pas au prophète Jérémie les difficultés qu’il va rencontrer, mais Dieu lui donne tout de même cette assurance qu’Il est avec Jérémie, qu’Il ne l’abandonnera pas. Voyez, la mission du prophète est une mission dangereuse car il est souvent seul contre tous et il doit toujours prendre le risque d’une parole qui dérange. Jésus, d’ailleurs, le dit clairement dans l’Évangile que nous venons d’entendre, lorsqu’il parle d’Élie et d’Élisée.
 Le prophète Élie n’a pu accomplir son miracle qu’en pays païen, son successeur Élisée n’a pu accomplir le sien qu’en faveur d’un étranger. Au moment même où Jésus dit cela, il provoque la colère des habitants de Nazareth qui ne supportent pas de l’entendre parler ainsi, car tous ces gens comprennent bien la parole de Jésus qui dénonce leur incapacité à accueillir un prophète, à reconnaître la Parole de Dieu dans celle du prophète. Pour reconnaître un prophète, il faut avoir le coeur ouvert ; or tout ce qu’ils trouvent à dire sur Jésus, c’est : " N’est-il pas le fils de Joseph ? " Et Jésus de répondre alors : " Nul n’est prophète en son pays. "
L’Évangile d’aujourd’hui nous révèle le prophète par excellence, c’est-à-dire le prophète qui parle au nom de Dieu, mais encore l’envoyé de Dieu, le Fils de Dieu, Jésus lui-même, celui qui va mourir et ressusciter le troisième jour pour que tout homme soit sauvé. Ils sont incapables de le reconnaître car leur coeur est fermé, ils le poussent hors de la ville. Voyez, Jésus n’échappe pas au sort des prophètes. Mais nous aujourd’hui, sommes-nous des prophètes à la suite de Jésus ? C’est la question posée par l’Évangile lui-même. Oh ! dire dans le monde d’aujourd’hui, aux sourds et aux entendants, que la seule manière d’être heureux c’est de vivre de l’Évangile ?
 Je crois de plus en plus que les chrétiens doivent témoigner de leur Foi, de leur Espérance et de leur Charité. Même si le monde n’est pas prêt à nous entendre, il nous faut dire la force, le soutien, la joie que nous trouvons dans notre relation à Dieu. Il nous faut dire que la vraie vie est en Dieu, même si on se moque de nous, que l’on ne veut pas nous croire. C’est là qu’il nous faut accepter comme le Christ lui-même, comme tous les prophètes qui nous ont précédés, d’être rejetés et peut-être même persécutés au nom de notre Foi.
 Suivre le Christ, être fidèle à sa Parole, l’aimer… C’est toujours prendre un risque mais c’est en même temps trouver le sens de sa vie.

Références bibliques :

Référence des chants :