Je fais un don

Frères et soeurs, laissez votre inquiétude à la porte :
Le Royaume de Dieu est tout proche.

Frères et soeurs, prenez conscience de ce qui arrive, de celui qui arrive :
Ne courez pas derrière n’importe quel discours, quelle idéologie, quelle émission…
Convertissez-vous, croyez enfin à l’amour.

Le monde a besoin de votre amour.
Il a besoin de l’intelligence que donne l’amour pour se guider dans la vie
Et pour discerner ce qui convient…

Le monde a besoin de coeurs de chair
Qui refusent la guerre et la souffrance des enfants
Et qui savent dire non à la violence et aux pharisiens.

Le monde a besoin de joie.
Au coeur des malheurs du monde, la joie n’est pas une fuite, une lâcheté
Elle est la certitude que l’amour de Dieu est présent
Et qu’il nous précède..
Elle est admiration de ce que Dieu donne.

Il n’y a plus de délai.
Le délai est rempli…
C’est aujourd’hui que le Christ passe et nous dit
"Derrière moi". Le monde a besoin de toi.

Ne dîtes pas je suis trop jeune, je suis trop vieux…
Le monde a besoin de coeur, de joie, d’amour….
Vos enfants, vos parents, vos conjoints, vos amis ont besoin de coeur, de joie, d’amour
Pensez-vous être trop jeunes ou trop vieux pour l’amitié, pour le sourire,
Pour la foi ?

"Derrière moi". En saint Marc, les mots de Jésus claquent…

Mais comment marcher derrière toi, Seigneur ?
Comment connaître ton chemin pour te suivre ?

Pour parcourir ce chemin, Jean-Paul II nous propose quatre étapes :
La lecture et la méditation de la Parole, de l’Evangile en particulie
Comment suivre le Christ si nous ne le connaissons pas ?
La récitation simple du chapelet :
Marie est l’aide la plus précieuse pour nous aider à nous tourner vers Jésus,
Le fruit de ses entrailles.

La vie paroissiale qui nous entraîne et nous organise, pour nous former à témoigner, pour célébrer et pour être efficaces dans l’aide à notre prochain.
Et bien sûr, l’Eucharistie source et sommet de toute vie chrétienne parce qu’elle nous permet de rencontrer le Christ et de devenir Corps du Christ

"Derrière moi !" En saint Marc, les mots claquent.
Le ton est autoritaire. Les traducteurs l’adoucissent en plaçant un "venez, venez derrière moi"…
Nous rêvons d’un Christ qui nous ménage, qui nous dorlote, qui nous bichonne
Et voilà qu’il nous dit :
"Derrière moi".
Certes, il ne veut pas prendre les moyens de nous obliger. Nous sommes libres ! Il respecte notre liberté.
Mais, on le sent, l’ordre est fait pour nous tarauder le coeur. C’est bien à nous, à chacun d’entre nous, qu’il s’adresse.
Il nous faut marcher derrière lui. Encore et encore.
Nous pouvons en avoir assez de marcher en confiance, sans voir, sans comprendre.
Nous pouvons en avoir assez de ne le voir que de dos.
Il nous dit cependant "Derrière moi"
J’oserai ajouter : Derrière moi pour voir le monde comme je le vois.
Avec le même point de vue, le même coeur… la même volonté de tout donner.
Or nous sommes tous un peu Jonas… devant le monde moderne, devant la grande ville
Au fond, nous ne croyons pas possible que la grande ville se convertisse…
Cela nous fait souffrir… mais nous nous habituons, nous nous résignons.

Nous écoutons ceux qui nous parlent de changement perpétuel, de diversité, de complexité, d’absence de contraintes, d’individualisme, d’éclatement, de sécularisation…
Nous nous lamentons… Comme cela peut être agréable de se lamenter !
Mais, pas plus que Jonas, nous n’avons le regard du Christ sur la ville.
Nous regardons différemment, d’ailleurs… comme des urbanistes, comme des sociologues, comme des nostalgiques, comme des incapables….
Mais nous ne nous plaçons pas derrière le Christ pour voir ce qu’il voit
Avec le même amour que lui.

Et pourtant saint Paul a raison. Le temps est limité…
Paul ne dit pas : "Je n’ai pas le temps"… ou, au contraire "On a tout le temps".
Il dit "le temps est limité"
Le temps est limité parce que le Royaume de Dieu est tout proche.
Parce que le bonheur est à portée de main
Parce que Dieu vient à notre rencontre.

Cela paraît si simple…
"Derrière moi"…
Le Christ passe.
Il nous appelle.
Il vous appelle.
Vous.
Que répondrez-vous ?

Références bibliques :

Référence des chants :