Je fais un don

Mes jeunes amis qui allez communier tout à l’heure pour la première fois, c’est à vous que je veux m’adresser, mais ce que je vais vous dire s’adresse aussi à tous ceux qui vous entourent dans cette église, à vous les jeunes qui avez fait profession de foi hier, et à tous nos amis qui sont en communion avec nous grâce à la télévision.
Aujourd’hui, c’est pour vous une fête de famille. Sont là, près de vous, des personnes que vous aimez et qui vous aiment. Savez-vous qu’à cette fête de famille, Dieu est le principal invité, ou plutôt c’est nous qui sommes ses invités. Tout à l’heure le prêtre vous dira : « Heureux, les invités au Repas du Seigneur ! »
En effet Dieu est présent, lui qui est Père, Fils et Saint Esprit. Aujourd’hui c’est la fête de Dieu, la fête des trois personnes de la Trinité.
Trois gestes vont nous rappeler que le Père, le Fils et le Saint Esprit sont bien là au milieu de nous. Regardez bien mes mains :
À un moment, nous les prêtres, nous allons étendre nos deux mains sur le pain et le vin ;
ensuite, tous nous lèverons nos mains,
enfin vous joindrez vos mains ouvertes.
Pourquoi ces gestes ?
> Les prêtres vont étendre les mains sur le pain et le vin en disant : « Sanctifie ces offrandes par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et le sang de ton Fils Jésus Christ. »
Il va y avoir comme un échange de cadeaux entre nous et Dieu : nous lui apportons du pain et du vin qui représentent notre vie, nos joies et nos peines, notre travail et nos jeux, et nous demandons à l’Esprit Saint que ce pain et ce vin, il nous les rende, mais devenus corps et sang du Christ. Quel cadeau merveilleux !
Vous voyez bien que l’Esprit Saint est bien là au milieu de nous ; il n’y a que lui qui peut faire, de ce que nous offrons, ce qu’il y a de plus grand, le Pain de Vie, le Corps du Christ.

> Le second geste que nous allons faire c’est lever les mains en disant « Notre Père ».
Le Père est là à notre fête, et nous lui tendons les mains comme pour l’appeler, comme pour lui dire que nous l’aimons. Nous souhaitons faire connaître son Nom : « que ton Nom soit sanctifié ! », faire sa volonté : « que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ! » et faire régner l’amour : « que ton règne vienne ! »
Mais nous lui disons aussi que nous avons besoin de lui : pour vivre tout simplement : « donne-nous notre pain de ce jour » ; pour pardonner, parce que c’est difficile : « pardonne-nous comme nous pardonnons » ; et enfin pour être forts quand nous nous sentons bien faibles : « délivre-nous du mal ».
Vous voyez que le Père est bien là, au milieu de nous, puisque nous lui parlons, en levant les mains vers lui.
> Le troisième geste, c’est vous qui allez le faire en communiant pour la première fois : vous allez joindre vos deux mains ouvertes pour que le prêtre y dépose le Pain de Vie, en vous disant : « Le Corps du Christ ! » et vous répondrez « amen », ce qui veut dire : « c’est vrai » ou encore « je le crois ».
Je suis sûr que vous préférez des mains ouvertes à des poings fermés, parce qu’avec les mains ouvertes vous pouvez rendre service à la maison, caresser votre petit frère, consoler celui qui pleure, relever celle qui est tombée. Et bien Jésus, le Christ, vient ce matin dans vos mains pour demeurer chez vous, afin que vos mains et votre cœur soient toujours ouverts pour aimer le Seigneur et vos frères
Vous voyez que le Fils est bien là, au milieu de nous, puisqu’il dit à chacune et chacun : « je veux demeurer chez toi, je veux habiter chez toi. »
Mes jeunes amis, avez-vous mieux compris pourquoi Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, est bien au milieu de nous, à notre fête, à la fête de votre communion, et de votre profession de foi, en ce jour où nous fêtons Dieu qui est trois personnes.
Trois gestes de nos mains vont nous le rappeler, vous ferez bien attention.
Il y a un quatrième geste qui nous rappelle que Dieu est bien là, nous l’avons fait au début de cette messe, et nous le ferons à la fin, c’est le signe de la croix.
Vous avez entendu tout à l’heure ce que Jésus a dit à ses disciples au moment où il les quittait : « De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. » Chaque fois que nous faisons le signe de la croix, nous nous souvenons de notre baptême, et nous invitons le Père, le Fils et le Saint Esprit à être avec nous, en nous.
C’est ce qu’a promis Jésus en disant au-revoir à ses amis : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »
Cette parole il l’a prononcée il y a deux mille ans. Aujourd’hui Jésus tient sa promesse, la preuve, il va être avec vous tout à l’heure au moment où vous allez communier pour la première fois, au moment où, frères et sœurs, présents dans cette église ou devant votre téléviseur, nous allons nous aussi entrer en communion avec Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit.

 

Références bibliques : Dt 4, 32-34. 39-40; Ps. 32; Rm 8, 14-17; Mt 28, 16-20

Référence des chants :