Nous pouvons vraiment aimer comme Jésus

Textes : Ac 10, 25-48 / 1Jn 4, 7-10 / Evangile : Jn 15, 9-17

 

Quel est notre désir le plus profond ? Aimer et être aimé ! L’amour reçu et donné apporte la joie, « la joie parfaite » dont parle  Jésus dans l’Evangile. A l’inverse de ces gens, dont parle le philosophe Jean Guitton : « qui sont durs, farouches ou inexistants parce qu’ils n’ont jamais été aimés ! ». Mais comment parvenir à la joie quand on n’a pas reçu d’affection, quand l’amour est abimé, trahi parfois, au sein d’un couple, dans une famille ou un voisinage ? Comment avoir en nous la joie ?

A chacun, l’Evangile ouvre un chemin qu’on pourrait résumer ainsi : Ecoute Jésus ! Demeure profondément uni à Lui ! Aime comme Lui ! »

La première partie du commandement de l’amour donné par Jésus est bien connu : « Aimez-vous les uns les autres ». Mais la suite est importante : « comme je vous ai aimés. »

Comment Jésus a-t-il aimé ? En vivant cette parole: « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » Donner sa vie pour ceux qu’on aime, voilà l’amour vrai ! Pensons à ceux qui se donnent pour les autres : comme Arnaud Beltrame et bien des personnes qui ont fait preuve d’héroïsme, mais aussi toutes les personnes qui se dévouent pour les autres dans la vie ordinaire : les mères de famille qui prennent soin de leurs enfants et préparent le repas de dimanche, ceux qui soignent avec amour les malades, ceux qui accompagnent ce we des jeunes sur un terrain de sport, les personnes âgées et handicapées qui prient pour leurs proches, pour le monde.

 

Jésus a ouvert le chemin d’un amour très grand, pour tous les hommes, sans aucune frontière de race ou de culture.

Dans la première lecture, l’apôtre Pierre annonce que « Dieu est impartial, qu’il accueille quelle que soit la nation, celui qui le craint et dont les œuvres sont justes ». L’Esprit de Dieu descend ainsi sur cet homme nommé Corneille et sur toute sa famille. C’est une Bonne Nouvelle pour nous ! Dieu veut mettre en nous son propre amour, son Esprit Saint. En accueillant cet Esprit d’amour au baptême, en nous laissant modeler par lui, en l’invoquant souvent dans la prière et dans tous les actes de notre vie ordinaire, nous pouvons vraiment aimer comme Jésus.

 

Mais aimer profondément dans la durée semble si difficile ! Nous pouvons alors être déçus de ne pas aimer comme on le voudrait.

Pourtant l’amour vrai et durable est possible. En Jésus, Dieu nous le donne. St Jean nous le dit : « l’amour vient de Dieu ». Alors demandons-le sans relâche, prions avec persévérance ! Malgré nos fragilités personnelles, Dieu nous offre son amour.

 

Soyons bien convaincus, comme nous le dit Jésus dans l’Evangile, que « tout ce que « nous demanderons à Dieu, notre Père du Ciel, par le nom de Jésus, Il nous le donnera » !

 

Notre monde est en manque d’amour, de fraternité, de solidarité. Jésus nous demande par ses paroles, par son exemple, d’oser sortir de nous-mêmes, de nos replis confortables, de notre peur des autres, notamment ceux qui sont différents de nous. Car le véritable amour nous envoie vers eux, quelles que soient nos capacités : même quand on est cloué sur un lit de malade ou infirme dans sa maison, on peut sortir de soi en priant pour le monde, pour l’humanité. Jésus nous choisit tous pour donner de l’amour, un fruit qui demeure « si nous nous aimons les uns les autres comme Lui nous a aimés. »

 

« Au terme de cette vie, nous serons jugés sur l’amour », écrivait Saint Jean de la Croix. Nous n’avons reçu la vie que pour aimer et nous donner, à l’exemple de la vie offerte de Jésus pour nous. Faisons comme Lui ! Une joie profonde alors nous envahira ! La joie d’aimer de l’amour même de Dieu !