Je fais un don

La lecture des Actes des Apôtres dans laquelle nous accueillons aujourd’hui la Parole de Dieu nous révèle d’abord une première image de la Pentecôte. Très loin de nous dans le temps, très loin aussi en cette Terre Sainte de notre univers, une salle haute abrite quelques disciples du Christ et quelques femmes. Ils sont anxieux et craintifs, mais une promesse les rassemble, une présence les unit : celle du Christ ressuscité. Voilà dix jours que Jésus s’en est allé et qu’il les a laissés dans l’attente d’un événement qui allait non seulement les faire revivre intérieurement, mais qui, par eux, allait bousculer, enflammer le monde, aussi bien autour d’eux que dans tout l’univers.

Alors arriva la Pentecôte et l’événement se produisit. Il se produisit, non pas seulement dans la salle où ils se trouvaient, mais au fond de chacun d’eux. La naissance de la joie, le bonheur de la paix, l’amour de Dieu communiqué à l’homme et partagé par les frères : l’Esprit Saint a allumé tout cela dans le coeur des Apôtres. Sur le champ, ils se mettent à parler ; ils annoncent la présence de Dieu ; ils proclament la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité : par eux, l’Esprit de Dieu étend son souffle sur le monde, envahit les espaces, traverse le temps et arrive aujourd’hui jusqu’à nous.

Frères et soeurs, 2000 ans après la résurrection du Christ et la venue de l’Esprit sur les Apôtres, en ce petit point de notre terre d’où je vous parle, comme en mille points du globe où la Parole de Dieu vous est annoncée, la Pentecôte continue. C’est toujours le même Esprit, dont les dons sont variés, qui nous permet, malgré notre diversité, malgré notre éloignement, de crier ensemble ce matin : " Jésus est le Seigneur ! " Nous sommes ô combien différents par notre race, notre culture, notre langue, nos conditions de vie… Mais c’est toujours le même Esprit qui fait de nous un peuple de frères : famille de Dieu, notre Père à tous. Si nous accueillons ainsi l’Esprit de Pentecôte, son souffle ne s’arrêtera pas là. Il nous poussera plus loin, il nous poussera plus loin, il nous enverra dire aux hommes : " L’Esprit de Dieu veut nous unir : donnons-nous la main, aimons-nous, aidons-nous les uns les autres ".

Saint Paul nous en a expliqué la raison, comme il l’a rappelé autrefois aux chrétiens de Corinthe : " Notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés dans l’unique Esprit pour former un seul corps. " L’Esprit que nous avons chacun reçu à la place que nous occupons dans le monde, c’est lui qui nous unit les uns aux autres et qui nous donne la mission de construire la mondialisation de l’amour, de l’unité, de la fraternité. Et c’est bien cela notre Eglise : sortie de la mort et de la résurrection du Christ Jésus, née à Pentecôte par le souffle de l’Esprit qui la vivifie aujourd’hui, là où nous sommes, et dans le monde entier.

Jésus était ressuscité, et cependant les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils se trouvaient après sa mort, car ils avaient peur. Nous aussi, nous avons peur de l’absence de Dieu dans notre monde agité par l’insécurité, bouleversé par la guerre, éclaté par le triomphe des idoles de l’argent, du pouvoir et du plaisir.

Seigneur, viens encore, comme tu l’as fait pour tes disciples le soir du premier jour de la semaine ! Sois au milieu de nous pour nous dire, comme à eux : " La Paix soit avec vous ! " Et, comme tu l’as fait pour eux, répands sur nous ton souffle en nous disant : " Recevez l’Esprit Saint ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie ! "

Alors, dans la joie de notre foi, poussés par le souffle de ton Esprit, enflammés par le feu de l’amour du Père, nous nous unirons pour crier au monde la Bonne Nouvelle de ta venue sur notre terre.

Références bibliques :

Référence des chants :