Je fais un don

Frères et sœurs, la Journée de la Mission universelle de l’Eglise nous invite aujourd’hui à rencontrer le mystère de Dieu, dans la riche diversité de nos rites et de nos liturgies.
A l’écoute de l’Evangile de ce dimanche, nous voici invités à sortir de tout pharisaïsme, de toute suffisance et de toute prétention qui nous ferait croire que, dans la profession d’une même foi, il y en a qui sont meilleurs que d’autres, ou supérieurs aux autres.

Au cœur de cette messe télévisée, nous voulons nous mettre à l’écoute de ce que le rite byzantin peut nous apporter, à nous chrétiens, catholiques de rite latin. Car, comme le rappelait un jour le pape Jean-Paul ll : « L’Eglise doit vivre avec ses deux poumons d’Orient et d’Occident » (qui « animent » aussi bien le Sud que le Nord de notre planète !) C’est vrai que le rite byzantin peut nous aider à approfondir de façon nouvelle le Mystère de Dieu qui se reconnaît à la fois caché et révélé, le « Tout Autre » et le « Tout Proche ».

Cette messe télévisée veut aussi nous permettre de rejoindre les Eglises catholiques orientales de rite byzantin et, particulièrement, celles du Moyen-Orient : leurs évêques terminent aujourd’hui un synode à Rome.

Que la terre où vécut le Christ ne soit plus confrontée aux réalités douloureuses de la guerre et de la violence.

Que les chrétiens de toutes confessions vivant sur cette sainte terre puissent y vivre en paix et dans une hospitalité permettant à chacun de pratiquer sa religion.

Que nos frères chrétiens des Eglises de l’Est de l’Europe, roumains, ukrainiens et russes particulièrement présents ici dans notre assemblée, soient l’image prophétique d’un dialogue, tant avec les catholiques des autres rites, qu’avec les chrétiens de confession orthodoxe.

La prière de ce jour nous y invite au cœur même de cette messe télévisée !

Références bibliques : Si 35, 12-14.16-18; Ps. 33; 2 Tm 4, 6-8.16-18; Lc 18, 9-14

Référence des chants :