Je fais un don

Cette fête du corps et du sang du Christ, la Fête-Dieu, nous centre sur la présence de Jésus Christ dans notre monde. Présence du Christ pour vous les enfants qui faites votre première communion, présence toutes les églises qui célèbrent en ce dimanche. Le Christ qui n’est plus là pour commenter sa Parole laisse à son Église, l’Esprit Saint pour nous faire vivre de sa Parole. Il nous est présent dans cette fête de quatre manières.
Présence du Christ ressuscité
Il est présent au milieu de nous comme le ressuscité. Il a payé de sa vie les paroles qu’il a dites, les gestes de salut qu’il a posés. Dieu l’a exaucé. Il l’a rendu à la vie. La messe nous redit cet accord entre le dire et le faire en Jésus et nous invite à faire de même : Ceci est mon corps ceci est mon sang prenez et mangez, faites ceci en mémoire de moi. Voici la vie véritable qui vent en nous.
Présence du Christ dans sa Parole et dans le pain consacré
Quand nous écoutons la proclamation de la Parole de Dieu dans les Écritures à la messe, ce n’est pas la lecture d’une vieille archive religieuse que nous entendons. C’est le Christ qui s’adresse à l’assemblée par la voix du lecteur. D’ailleurs, nous répondons « louange à toi Seigneur Jésus » et non pas « elle est belle cette histoire ». L’assemblée s’adresse à quelqu’un qu’elle a entendue parler. Et cette parole devient le corps du Christ dans la messe, elle devient nourriture pour notre vie. Nos célébrations ne sont pas magiques : C’est la Parole du Christ qui fait de ce pain son corps.
Présence du Christ dans l’assemblée
Le Christ est présent au milieu de l’assemblée comme il l’a promis : « quand deux ou trois sont réunis en mon nom je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 20) : le rassemblement dominical est le signe que le Ressuscité rassemble son Peuple. Le Christ a besoin de nous pour se révéler au monde aujourd’hui. Nous sommes ce corps du Christ, membres chacun pour notre part : enfant, jeunes ou adultes, bien portants ou malades. Ce corps est appelé à poser les gestes du Christ dans la vie quotidienne : secourir, compatir, guérir, relever, pardonner.
Représentation du Christ dans le ministre
Le christ est présent par le prêtre qui représente le Christ. Il prie au nom de l’assemblée et offre à Dieu au nom de tous, ce qui nourrit l’homme (le fruit de la vigne et du travail des hommes,) pour qu’ils deviennent la nourriture intérieure, essentielle (le pain et le vin du Royaume éternel.)
Trois gestes pour dire la présence
L’unique présence du Christ dans la messe converge vers la communion. Trois gestes rituels suivent le Notre Père et forment un ensemble pour nous tourner vers le Christ et vers les autres.
– Le geste de paix, porte sur notre rapport à autrui, pour ne pas plus être une menace pour lui: « Dans la charité du Christ, donnez-vous la paix. »
– Dans le geste de communion, c’est l’inverse : l’accent porte sur le Christ, puisque c’est lui que nous recevons si nous sommes en communion avec les autres.
– Quant au geste central, celui de la fraction du pain, il nous tourne encore vers le Christ et vers les autres : le corps sacramentel n’est là qu’en vue d’être partagé entre tous pour les rassembler dans l’unité.
Les enfants, quand vous communierez tout à l’heure pour la première fois, vous vous donnerez un geste de paix pour faire la paix tous les jours,
vous verrez le prêtre couper le corps du Christ pour que chacun en reçoive une part car le Christ est à tous,
vous recevrez le corps du Christ pour avoir la force de vivre comme lui, uni à lui.
Vous ferez ainsi ces gestes avec sa propre vie en vous quand vous pardonnerez, quand vous aiderez, quand vous serez amis, quand vous soutiendrez les plus petits.

 

Références bibliques : Ex 24, 3-8; He 9, 11-15; Mc 14, 12-16.22-26

Référence des chants :