Je fais un don

C’est cette logique qui a guidé Mère Teresa de Calcutta, la fondatrice des missionnaires de la charité que j’ai la joie aujourd’hui d’inscrire sur la liste des bienheureux… je suis personnellement reconnaissant à l’égard de cette femme courageuse, que j’ai toujours sentie à mes cotés… Icône du bon samaritain, elle se rendait en tout lieu pour servir le Christ dans les plus pauvres parmi les pauvres… La guerre pas plus que les conflits ne pouvaient l’arrêter…

De temps en temps elle venait me parler de son expérience au service des valeurs évangéliques. Je me rappelle, par exemple, ce qu’elle a dit en recevant le prix Nobel de la paix : "Si vous entendez qu’une femme ne veut pas garder son enfant, et désire avorter, essayer de la convaincre de m’apporter ce bébé. Je l’aimerai, en voyant en lui le signe de l’amour de Dieu".

2 – N’est-ce pas significatif que sa béatification survienne précisément le jour où l’Église célèbre la Journée missionnaire mondiale ? Par le témoignage de sa vie Mère Teresa rappelle à tous que la mission évangélisatrice de l’Église passe par la charité, nourrie par la prière et l’écoute de la parole de Dieu…

L’image qui représente la nouvelle Bienheureuse, alors qu’elle tient d’une main la main d’un enfant et de l’autre, égrène un chapelet, est emblématique de ce style missionnaire…

Contemplation et action, évangélisation et promotion humaine : Mère Teresa proclame l’Évangile par sa vie toute donnée aux pauvres mais en même temps tournée vers la prière…

3 – "Qui veut être grand parmi vous doit se faire serviteur"… c’est avec une émotion toute particulière que nous nous rappelons aujourd’hui de Mère Teresa, une grande servante des pauvres, de l’Église et du monde entier… sa vie est un témoignage de la dignité et du privilège que revêt le service rendu humblement… elle a choisi d’être non seulement la plus petite, mais la servante du plus petit… comme une vraie mère pour les pauvres, elle s’est penchée sur tous ceux qui souffrent de diverses formes de pauvreté… sa grandeur réside dans sa capacité à donner sans compter, à donner jusqu’à souffrir… sa vie a été une existence radicale et une proclamation audacieuse de l’Évangile…

Le cri de Jésus sur la croix, "J’ai soif", qui exprime la profondeur du désir de Dieu pour l’homme, a rempli l’âme de Mère Teresa et a trouvé une terre fertile dans son coeur… La vie de Mère Teresa a eu alors un unique objectif et une unique force intérieure qui la poussait à parcourir le monde pour travailler au salut et à la sanctification des plus pauvres parmi les pauvres : étancher la soif d’amour et des âmes de Jésus, en union avec Marie, là mère de Jésus…

4 – "Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites"… Ce passage de l’Évangile, si crucial pour comprendre la mission de Mère Teresa au service des pauvres, était le fondement de son acte de foi : en touchant les corps brisés des pauvres, elle touchait le Christ… C’était Jésus lui-même, caché derrière l’apparence misérable des pauvres, qu’elle servait directement… Mère Teresa met en lumière la signification profonde du service – un geste d’amour fait pour les affamés, les assoiffés, les étrangers, les nus, les malades, les prisonniers, est fait pour Jésus lui-même…

En le reconnaissant, elle a agit à son égard avec la dévotion d’un coeur entier, en lui exprimant la délicatesse de son amour d’épouse… Dans un don total d’elle-même à Dieu et aux pauvres, mère Teresa a trouvé le plus grand accomplissement et a vécu les qualités les plus nobles de sa féminité… Elle a voulu être signe de l’amour de Dieu, de la présence de Dieu, de la compassion de Dieu… et elle nous rappelle ainsi la valeur et la dignité de chaque enfant de Dieu, créé pour aimer et être aimé… Ainsi Mère Teresa amenait les âmes à Dieu et Dieu aux âmes, et étanchait la soif du Christ, spécialement pour ceux qui sont le plus dans la détresse, ceux dont le visage du Christ a été voilé par la souffrance et la douleur…

5 – "Le fils de Dieu est venu pour donner sa propre vie pour le rachat de la multitude"… Mère Teresa a partagé la passion du crucifié, d’une manière particulière durant les longues années de nuit intérieure… Cette épreuve lancinante a été accueillie comme un don singulier et un privilège…

Dans les heures de plus grandes ténèbres, elle s’agrippait avec plus de ténacité à la prière devant le Très Saint Sacrement… Cette épreuve spirituelle très dure l’a amenée à s’identifier chaque jour un peu plus à ceux qu’elle servait, expérimentant la douleur et parfois même jusqu’au rejet… Elle aimait répéter que la plus grande pauvreté est celle de ne pas être désiré, de n’avoir personne pour prendre soin de soi…

6 – "Donne-nous Seigneur, ta grâce, nous espérons en toi !" Combien de fois, comme le psalmiste, Mère Teresa a répété au Seigneur dans les moments de désolation intérieure : "En toi, mon Dieu, j’ai mon espoir !"

Rendons hommage à cette petite femme amoureuse de Dieu, humble messagère de l’Évangile et infatigable bienfaitrice de l’humanité… Honorons en elle une des personnalités les plus marquantes de notre époque… Accueillons son message et suivons son exemple…

Vierge Marie, Reine de tous les saints, aide-nous à être doux et humbles de coeur, comme cette intrépide messagère de l’Amour. Aide-nous à servir dans la joie et avec le sourire chaque personne que nous rencontrons… aide-nous à être missionnaires du Christ notre paix et notre espérance… Amen.

Références bibliques :

Référence des chants :