Je fais un don

Je me permets de vous confier ce souvenir personnel car l’expérience chrétienne fondamentale c’est la découverte que nous avons tous un Père et un Père qui nous libère. Nous allons vivre ensemble les quatre semaines de l’Avent qui nous préparent à Noël. Noël : le Fils de Dieu s’est fait homme pour nous révéler que Dieu est notre Père, que nous sommes fils.

La parabole de Jésus nous éclaire. Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il nous donne deux consignes, l’une pour le temps présent et l’autre pour l’avenir.

"Un homme partait en voyage : en quittant sa maison, il a donné à ses serviteurs tout pouvoir." Cet homme c’est Jésus lui-même. C’est Jésus, parti, monté dans les cieux et assis à la droite du Père : il a confié tout pouvoir à ses disciples. Il a donné à son Église le pouvoir de lier et de délier, il a mis en nos mains la force extraordinaire de conduire nos frères humains vers le bonheur. Jésus nous a tout donné de lui, comme déjà l’avait fait le Père en nous confiant la création. Travaillez, j’ai confiance en vous : telle est la première consigne de Jésus. Il a tout remis à notre liberté, nous sommes fils du même Père. Peut-être nous posons-nous la question : Jésus, a-t-il raison de nous faire confiance ? Ne connaît-il pas le fond de nos coeurs, nos faiblesses, nos lâchetés ? Cela ne l’arrête pas. Il nous aime. Il est venu pour nous sauver. Nous faisons ce constat bouleversant : avec le Christ, nous sommes fils et filles d’un même Père plein de miséricorde. Jamais nous n’épuiserons notre émerveillement devant une telle confiance. Alors, travaillons ! L’Évangile est entre nos mains. Puisons dans les trésors de la grâce. Que rien n’arrête notre ardeur. Dieu nous fait confiance.

Jésus vient de nous dire : Je vous fais confiance. Maintenant il ajoute : Faites-moi confiance ! " Veillez ! Vous ne savez pas le moment, vous ne connaissez pas l’heure où le maître reviendra. " Le maître, c’est toujours Jésus ; il reviendra à une heure que nous ne connaissons pas.

Ne pas connaître notre avenir est une épreuve difficile, car quelque chose nous échappe. Les évènements que nous vivons peuvent nous paraître incohérents et désordonnés. L’inquiétude peut nous saisir. Pour nous rassurer, nous pouvons être tentés de consulter celui-ci ou celui-là afin qu’il nous prédise une issue heureuse. Nous risquons alors de ne plus collaborer avec Dieu à la construction de notre vie. Jésus nous dit en effet : " Veillez ! " Veillez, faites-moi confiance ! Croyez-moi ! Mon Père, votre Père, vous rend libres. Oui, rien ne peut faire obstacle à l’amour de notre Dieu agissant en nous : c’est normal, c’est notre Père. Dans tous les évènements de notre existence quels qu’ils soient, le Père nous est présent et son amour cherche à faire jaillir la vie. Ainsi le Père nous engendre, nous fait naître à notre état de fils, à l’image de son Fils, Jésus. Il nous demande simplement une humble, forte et libre adhésion.

Sommes-nous toujours conscients de l’oeuvre du Père en nous ? Ne craignons pas. Pendant l’hiver, la terre semble arrêter tout travail ; pourtant, dans ses profondeurs, en secret, les germinations se préparent. Lorsque le Fils de Dieu viendra nous prendre avec lui, nous réaliserons totalement que nous sommes nés de Dieu, que nous sommes fils et filles de Dieu.

Références bibliques :

Référence des chants :