Je fais un don

"L’Église vit de l’Eucharistie". Cette vérité prend une force singulière quand la messe dominicale est célébrée à Lourdes par "un peuple de toutes les nations" auquel s’associent des milliers de personnes grâce à la télévision.
 Merci Seigneur de fortifier notre foi par les progrès de la technique mise au service de la vie, pour que ta Parole soit connue, aimée, porteuse de sens et "force de communion".

"Nos yeux levés vers toi Seigneur, espèrent ta pitié". Ce psaume 122 que nous avons chanté exprime à merveille ce que nous portons au plus intime de nous-mêmes. "Nous voulons voir Jésu". Nous désirons entrer dans la sainteté de Dieu, vivre au diapason de l’Esprit Saint… mais, que de contradictions portons-nous en nous-mêmes ! "Nous avons un coeur partagé". Face à la fidélité de Dieu, nous sommes "les hommes d’un moment" ! Ce constat ne peut se faire que dans la rencontre avec la miséricorde d’un Père plein de tendresse et de compassion sinon nous serions tentés par le désespoir. Saint-Paul l’avait bien compris lorsqu’il affirmait "lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort, que la puissance du Christ habite en moi" (2 Cor. 12, 10).

A Lourdes, nous sommes à l’école des Béatitudes, ces paroles de Jésus qui proclament heureux, "Bienheureux les pauvres en esprit car le Royaume des cieux est à eux" (Mt. 5, 3). Nos maîtres sont Marie, Bernadette, Jésus lui-même.
 De Marie, "la belle dame", retenons ces paroles ! "Le Seigneur s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse" (Lc 1, 48).
 Pour affronter les sages et les savants et faire de Lourdes une terre de rencontre, de prière, d’espérance et d’amour, Dieu s’est plu à choisir une moins que rien "Bernadette, tu fais courir tout le monde…" disait le commissaire Jacomet au moment des apparitions. En 2003, cela continue.

Quelle similitude entre Bernadette et Jésus, tel qu’il est décrit dans l’évangile de ce jour : Jésus est à Nazareth. On s’étonne des propos d’un simple charpentier : "quelle est cette sagesse qui lui a été donnée et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains" (Mc 6, 2) demande-t-on ? Jésus ne discute pas, il est là pour accomplir la volonté de son Père, mais il ajoute " Un prophète – c’est-à-dire celui qui parle au nom de Dieu – n’est méprisé que dans son pays, sa famille et sa propre maison " (Mc 6, 3). Pouvait-il en être autrement ? Jésus, pour réaliser sa mission devait être d’abord serviteur ; connaître la souffrance, la croix et la mort avant de connaître la gloire de la Résurrection. Frères et soeurs, "allez au coeur de la foi" pour accueillir et transmettre à vos communautés et à tous les hommes que Dieu aime ces paroles de Jésus : "voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des temp" (Mt. 28, 20).

La foi, l’espérance et la charité sont comme l’eau qui cherche son chemin dans le secret de la terre et qui, tout d’un coup jaillit en source vive.
 Bernadette a dû fouiller dans la boue avant que l’eau coule pure et claire…
 Servants et servantes d’autel réunis pour la première fois à Lourdes, vous avez l’âge de Bernadette. C’est à votre génération qu’est confiée une part de la nouvelle évangélisation. Vivez en acte et en vérité le chant de notre pèlerinage : "Jésus vivant ta jeune Église vient en chantant auprès de toi. Dans son désir de te servir : entends sa joie ! Alléluia !"
 Avant de vous rejoindre à Lourdes, le Saint-Père a tenu à vous envoyer un message que m’a fait parvenir un de ses collaborateurs Mgr Sandri :
 "A l’occasion du rassemblement à Lourdes des servants d’Autel, le Saint-Père m’a chargé de vous faire savoir qu’il s’unit de tout coeur à la démarche des deux mille jeunes pèlerins.
 Le Pape rend grâce pour le beau service que les servants d’Autel accomplissent dans l’Église et qui leur permet d’être proches du grand mystère de l’Eucharistie, étroitement unis à la prière liturgique du Peuple de Dieu. Il les invite à vivre intensément du trésor spirituel qu’est l’Eucharistie, en laquelle "nous avons Jésus, nous avons son sacrifice rédempteur, nous avons sa résurrection, nous avons le don de l’Esprit Saint, nous avons l’adoration, l’obéissance et l’amour envers le Père" (Encyclique Ecclesia de Eucharistia, n.60). En approfondissant, avec l’aide des prêtres, des diacres et du SIJEL, le sens de la liturgie, et en faisant de l’Evangile leur lecture quotidienne, ils découvriront comment le Christ leur parle et les appelle à Lui pour faire de leur vie quelque chose de grand et de beau. Qu’ils se laissent guider par l’Esprit Saint, afin de discerner leur vocation et leur mission dans l’Église et d’être chaque jour des témoins joyeux et actifs du salut et des annonciateurs de l’espérance !
 Confiant à Notre-Dame de Lourdes les intentions des jeunes et de leurs familles, le Saint-Père leur envoie de tout coeur, ainsi qu’à tous les accompagnateurs du SIJEL, la Bénédiction apostolique".

Amen
 

Références bibliques :

Référence des chants :