Par Julia Itel – Publié le 09/02/2023

La place Saint-Pierre est située en plein cœur de la cité de Vatican et c'est par elle que l’on peut accéder à la majestueuse basilique Saint-Pierre. Construite au XVIIe siècle sous le pontificat d’Alexandre VII, elle rassemble encore aujourd'hui les fidèles venus écouter les bénédictions papales.

Quand la place Saint-Pierre a-t-elle été construite ?

La place Saint-Pierre est construite entre 1656 et 1667 par le Bernin, à la demande du pape Alexandre VII.

En effet, élu en 1655, le pape Alexandre VII a de grands projets pour Rome. Urbaniste dans l’âme, il souhaite embellir la ville et la faire rayonner dans toute l’Europe à travers plusieurs chantiers de rénovation, d’élargissement des rues et de construction. C'est dans ce cadre que s’inscrit le projet de créer un lieu de rassemblement suffisamment grand pour accueillir tous les fidèles lors des bénédictions du pape.

Regardez la bénédiction Urbi et Orbi du pape François le 25 décembre 2022, en direct de la place Saint-Pierre


La place a fait l’objet de travaux de restauration entre 2009 et 2014. 


Qui est l’architecte de la place Saint-Pierre ?

Le Bernin (1598-1680), né Gian Lorenzo Bernini, est un artiste italien souvent comparé à Michel-Ange. Vite reconnu, ses talents de sculpteur, de peintre et d’architecte sont mis au service de plusieurs papes tels que Grégoire XV, Urbain VIII et Innocent X. Il participe activement au développement du style baroque, très en vogue au XVIIe siècle et prisé par l’Église qui souhaite réagir à la Réforme protestante en mettant en avant des œuvres surprenantes, sollicitant les sens et les émotions des spectateurs. 

En effet, rompant avec la rigueur du classicisme, le baroque exalte le dynamisme, le mouvement et affectionne particulièrement la dramatisation esthétique au travers d’architectures complexes, de dorure et de décors en trompe-l’œil. Une des œuvres les plus connues du Bernin est l’Extase de sainte Thérèse, située dans la chapelle Santa Maria della Vittoria à Rome et qui démontre avec splendeur l’expérience mystique qu’est en train de vivre la sainte.

Que peut-on voir sur la place Saint-Pierre ?

Les colonnades

La place Saint-Pierre est délimitée par quatre colonnades doriques, disposées en ellipse. Le Bernin souhaitait que la place s’étire tels deux bras maternels embrassant les fidèles, à l’instar de l’Église qui accueille en son sein ceux qui marchent dans les pas du Christ. Au total, on compte 284 colonnes et 88 pilastres.


Les statues

Au sommet des colonnades, le visiteur peut admirer les 140 statues de saints hissés à 19 mètres de haut. Ces dernières ont été réalisées par l’architecte Lorenzo Morelli dès 1670. 


L’obélisque

Au centre de la place, l’obélisque se dresse fièrement vers le ciel. Ramené d’Égypte en 37 de notre ère par l’empereur Caligula et placé dans un premier temps au milieu de la spina du cirque qu’il avait jadis fait construire, l’obélisque a ensuite été déplacé en 1586 par le pape Sixte V à son endroit actuel. L’obélisque marque l’emplacement du lieu où est mort saint Pierre, le premier évêque de Rome.

Voir « Pierre et Paul à Rome »


Il est encadré par deux fontaines, respectivement conçues par Maderno en 1614 et par le Bernin en 1675.


Les pavés

Le pavage de la place Saint-Pierre est strié de grandes lignes blanches géométriques, ce qui donne à l’esplanade un certain aspect dramatique en insistant sur la centralité de l’obélisque, aligné avec la coupole de la basilique Saint-Pierre.


La place Saint-Pierre comme lien entre les fidèles et le pape

Comme l’avait souhaité Alexandre VII, la place Saint-Pierre sert toujours de lieu de rassemblement aux fidèles, venus du monde entier pour assister aux célébrations papales (bénédictions, messes, Angélus, etc.). Elle peut accueillir plusieurs centaines de milliers de personnes. 

C'est aussi là que les chrétiens attendent avec impatience l’annonce d’un nouveau pape, lors du conclave. Elle a enfin accueilli plusieurs Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).