Aujourd’hui, les responsables de communautés chrétiennes reçoivent un avertissement sévère. Le responsable n’est pas en face de l’assemblée pour se pavaner ou pour faire la leçon sans s’interroger lui-même. Il représente Jésus le Christ qui s’est abaissé, se faisant serviteur. Mais c’est aussi toute la communauté chrétienne est interpellée. Notre Père nous invite à l’amour mutuel. Portons notre regard sur la Parole de Dieu : une parole à accueillir, à proclamer, à transmettre et à mettre en pratique dans notre vie de chaque jour. Jésus fait de vifs reproches aux responsables religieux de son époque. Il leur reproche de perdre de vue que le coeur de la Loi, qui est l’amour, c’est-à-dire la vie dans la confiance, dans la foi. Cette vie de foi devient relation à une personne et non à un texte. Or, cette Loi que Dieu nous livre dans l’Esprit Saint, c’est sa Parole : C’est Jésus-Christ, notre Sauveur. En effet, nous n’avons qu’un seul et unique enseignant : Jésus le Christ. Il est le seul à enseigner les foules, à révéler aux hommes ce que Dieu veut de bien, de vrai et de beau pour chacun d’entre nous.

Aujourd’hui, à la suite du Christ et des Apôtres, l’Église enseigne. Elle transmet la Bonne Nouvelle. Mais, avant d’enseigner, l’Église doit se laisser enseigner. Elle doit accueillir en elle-même la Parole de Dieu, elle doit laisser Jésus le Christ lui apprendre qui est Dieu. Nous-mêmes, membre de l’Église, Corps du Christ et Temple de l’Esprit, nous participons la transmission de la foi. Tous ensemble, nous avons la responsabilité de communiquer la Parole de Dieu et donner envie aux autres de suivre Jésus le Christ. L’Évangile nous met à égalité : "Vous avez qu’un seul enseignant, et vous êtes tous frères". Chacun de nous, nous sommes appelés à devenir un visage du Christ, un témoin vivant de ce que Dieu fait dans le monde. Trois questions pour chacun d’entre nous. La première : annonçons-nous Jésus le Christ par nos paroles et nos actes ? Est-ce que les personnes qui nous rencontrent se disent en nous regardant vivre, voilà une image vivante de Jésus le Christ pour nous aujourd’hui ? La seconde question : est ce que nous laissons le Christ nous nourrir du pain de sa parole et de son Eucharistie ? Est-ce que nous venons régulièrement rencontrer Jésus dans son Eucharistie ? N’ayons pas peur de prendre du temps pour lire, pour connaître davantage sa Parole. Laissons le Christ nous nourrir du pain de sa parole pour que nous soyons au quotidien serviteurs de l’Évangile. Essayons d’être des hommes et des femmes qui accordent leurs actes sur la parole d’amour de Jésus-Christ. Essayons de proclamer la Parole qui nous fait vivre chaque jour. La troisième : est-ce que nous sommes d’humbles serviteurs de l’Évangile, serviteurs des hommes et des femmes de notre temps. Surtout, n’oublions pas le plus important : le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

Références bibliques :

Référence des chants :