Je fais un don

« Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue et enseignait. » (Mc 1,21)

« La renommée de Jésus se   répandit aussitôt partout dans toute la Galilée. » (Mc 1, 28)

A deux reprises, l’évangéliste Marc présente l’action de Jésus avec ce mot « aussitôt ». Ce mot revient d’ailleurs 40 fois dans cet Evangile que nous lisons en cette année.

C’est dire ! Comme si Jésus était en mouvement perpétuel chez lui en Galilée et ensuite à Jérusalem.

Et les foules, les disciples sont frappés et se posent des questions, cette question: «  Mais qui est cet homme Jésus ? »

Et la réponse nous est donnée par un païen au pied de la croix : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu » (Mc 15,39)

Oui, Jésus enseigne, guérit, console et il se révèle ainsi comme saint, au risque d’être incompris.

Saint Jérôme, le traducteur et le commentateur de la Bible dit à propos du passage que nous venons d’entendre :

« Satan, tu t’imagines que tu sais, mais tu ne sais pas ; ou si tu sais, tu te tais par duplicité.  Car Jésus n’est pas seulement le Saint de Dieu, mais Dieu Saint » (St Jérôme, 347-420, commentaire sur l’évangile de Marc).
Et Jésus, le Dieu saint, le Fils de Dieu, a suscité un grand mouvement avec ses disciples.

« Aussitôt, laissant leurs filets le suivirent » (Mc 1,18) C’est au début de l’Evangile. Et, au terme « Les apôtres partirent prêcher partout. Le Seigneur agissait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient » (Mc 16,16)

 

Mais direz-vous, l’Evangile c’est une belle histoire,  mais c’était il y a 20 siècles.

Mais l’Evangile aujourd’hui c’est autre chose.
Et bien non, c’est la même chose.

Tenez, cette semaine, on a honoré trois grandes figures de sainteté.
Paul l’apôtre par excellence dont on a rappelé la conversion

François de Sales grand évêque français au début du 17ème siècle

et Thomas d’Aquin, le grand théologien du 13ème siècle.

Et je pense aussi à des figures contemporaines : Saint Jean Paul II, pape de 1978 à 2005 et Ste Mère Teresa, apôtre des pauvres en Inde.

Eux aussi ils ont suivi Jésus « aussitôt » dans la foi et la charité. De plus, par leur intelligence, ils ont expliqué l’Evangile pour leur époque et pour tous les temps.

Et bien sûr, aujourd’hui aussi, des hommes et des femmes suivent Jésus, écoutent son enseignement et le mettent en pratique.

 

L’évêque de Guadeloupe qui vous parle est aussi l’évêque d’iles paradisiaques : Saint Barthélemy, Saint Martin mais aussi Marie Galante et les Saintes.

Dans ces lieux dont vous avez tous entendu parler, il y a eu en, septembre dernier d’abord le choc avec les cyclones Irma et Maria.
Puis, les conséquences. Impressionnant. J’en ai été le témoin.

Mais il y a eu de suite après, aussitôt, un grand mouvement de solidarité  et de générosité.

D’abord entre les populations elles-mêmes.

Ensuite avec ceux qui sont venus aider : pompiers sauveteurs, médecins et infirmières, militaires, fonctionnaires. Il fallait voir à l’aéroport de l’espérance à Grand Case à St Martin cette activité débordante de centaines de personnes s’activant auprès des personnes éprouvées.

Je l’ai vu de mes propres yeux et je tiens à témoigner devant vous paroissiens de Pointe à Pitre et téléspectateurs disséminés à travers le monde..

Je puis témoigner aussi de cet « aussitôt » mis en actes avec ces messages venant de partout, des diocèses, des paroisses, de nombreux groupes d’Antillais, avec quelques mots : « nous sommes avec vous ».

Cela s’appelle tout simplement la charité en actes et rejoint une belle phrase de St Paul : « Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance » (1 Co 12,26).

St François de Sales dont je vous parlais a dit un jour « Le bien ne fait pas de bruit ».

Vous aussi, comme ami de Jésus et de tous les hommes, vous pouvez faire du bien.

Alors, mettez-vous aussitôt en route cette semaine et soyez ainsi de vrais disciples de Jésus !