Le jour du seigneur

Homélie de la messe du 21 juillet 2019 à La Rochelle

Ça va vite ! Ça va très vite, dans la maison de Marthe… ça va aussi très vite auprès de la tente d’Abraham et Sarah ! Pourtant, c’est l’heure la plus chaude du jour, et s’agiter ainsi n’est pas conseillé : on transpire rapidement !

En cet été où il fait bien chaud ; où nous aspirons à goûter du calme en retrait des agitations quotidiennes de nos vies actives, la Parole de Dieu de ce jour nous met dans un contexte d’activité, de mouvement, d’urgence ! Nous avons l’impression de ne pas nous arrêter ! Abraham et Marthe nous ressemblent beaucoup : combien de fois, nous nous mettons la pression quand nous recevons des amis qui arrivent à l’improviste ou à l’occasion d’un mariage ? Nous mettons un point d’honneur à bien recevoir nos hôtes !

Mais dans le cas de Marthe, cette urgence la fait passer à côté de l’essentiel !

Bienheureux sommes-nous qui, en ce dimanche, avons le privilège d’avoir arrêté le mouvement de nos vies (et parfois même de nos vacances qui sont aussi actives que le reste de l’année) ! Régulièrement, il m’arrive d’entendre des gens me dire qu’ils aiment la messe parce qu’ils peuvent se « poser ». Que cette messe, soit un moment de paix ! Un moment où le Maître dépose en nous sa Parole : prenons-en soin ! Elle est un petit souffle, à peine perceptible, mais vraiment nourrissant !

Nourrissant ? Il est justement beaucoup question de nourriture ce dimanche, et pourtant, ne trouvez-vous pas curieuse la façon dont Jésus désigne le choix de Marie qui en l’écoutant n’a encore rien mangé : « Elle a choisi la meilleure part ! »

Il s’agit bien d’une « part » comme la part d’un gâteau. En disant cela, alors que Marthe n’a sans doute pas encore commencé à nourrir son illustre invité, Jésus dit en substance que Marie est déjà nourrie ! Qu’elle a déjà tout ce dont elle a besoin !

Chers amis, frères et sœurs, vous qui participez à notre prière par la télévision, vous avez entendu l’évangile de dimanche dernier : la Parabole du Bon Samaritain ! Elle était introduite par la question du scribe sur le plus grand commandement, dont nous savons la double réponse que Jésus fait : l’amour de Dieu et l’amour du prochain.

Dimanche dernier, la parabole précisait au scribe (à sa demande) ce qu’était un prochain ! Marie, la sœur de Marthe, illustre pour nous ce qu’est aimer Dieu.

Mais je sens monter en vous une objection : Marthe n’est-elle pas en train d’accomplir l’amour de son prochain par son service ?

Frères et sœurs, il nous faut être très attentifs à ne pas passer à côté de l’essentiel ! Plus que d’amour du prochain, Marthe me semble davantage s’occuper de son honneur à bien recevoir que de son hôte lui-même ! La joie du Christ n’est pas de manger des mets fins (lui qu’on surnommait pourtant glouton et ivrogne !), mais de donner sa Parole.

Ce qui relie les trois textes de la Parole de Dieu de ce jour, c’est que Dieu a un message pour nous, une Parole de vie ! Mais l’agitation d’Abraham, les persécutions et adversités que rencontre St Paul, la fébrilité de Marthe ont bien failli étouffer cette parole capitale ! Nous savons comme il est difficile de nous arrêter pour faire silence, pour attendre et entendre !

L’activisme ici mis en scène est clairement un obstacle à la vie spirituelle.

Mais le Seigneur a une Parole à nous dire, un mot, un Verbe pour nous ! Il a faim que nous lui soyons présents !

Frères et sœurs, amis téléspectateurs : allons-nous offrir au Seigneur cet été notre attention à l’essentiel ? Peut-être avons-nous prévu une retraite ou un pèlerinage ? Ou au cours d’une randonnée, un arrêt dans une chapelle ou un moment de recueillement devant un beau paysage ? Ou encore, profiter d’être en famille pour retrouver le chemin de la prière ? C’est la meilleure part : elle est pour nous, choisissons-là !

Références bibliques : Gn 18, 1-10 ; Col 1, 24-28 ; Lc 10, 38-42 ; Ps 14

Texte de l'Homélie

Prédicateur : P. Edouard Roblot

Paroisse : Eglise Saint-Sauveur

Ville : La Rochelle

Temps : Temps Ordinaire

Jour : 16ème dimanche

Année : C

Télécharger en PDF