Je fais un don

Récemment en Turquie, dans un pèlerinage "sur les pas de saint Paul ", un très érudit guide Turc rappelait le grand nombre de saints chrétiens qui ont illustré aux temps des Actes des Apôtres l'Asie mineure, qu'on peut appeler une seconde Terre Sainte. Ce guide, musulman, se faisait un malin plaisir de "coller" ses pèlerins catholiques parmi lesquels, de fait, personne ne connaissait une jeune chrétienne du temps de saint Paul, originaire de la région où on arrivait : sainte Thècle. La région était la ville de Konia, l'Iconium que saint Paul évangélisa avec son compagnon Barnabé.

La tradition des églises d'Orient présente Thècle comme martyre au milieu du 1er siècle de l'ère chrétienne. À vrai dire, on n'est pas certain de ce martyre. C'est à un récit apocryphe du IIe siècle que sainte Thècle, "vierge et martyre", doit sa célébrité extraordinaire. On racontait que, jeune et jolie, elle avait été convertie par la prédication de saint Paul passant dans sa ville natale. Ensuite, elle l'aurait suivi dans ses voyages missionnaires, de Turquie en Grèce.

On sait que les saints Jérôme, Ambroise et Jean Chrysostome ont parlé de sainte Thècle avec enthousiasme. De nombreuses basiliques furent édifiées en son honneur aux IVe et Ve siècles.
l'étymologie du grec "théos" Dieu.


Saints du même jour

  • Saint Constant