Je fais un don

Né en 439, près de Césarée de Cappadoce, au centre de l'actuelle Turquie, Sabas entre à 18 ans au monastère. Fasciné par la solitude et désireux de connaître la "Terre du Christ", il se fait pèlerin aux Lieux saints. Il établit son ermitage dans une grotte de la vallée du Cédron. En ce Ve siècle, la Palestine était envahie de moines de deux sortes : les cénobites, qui vivaient en communautés, et les anachorètes, qui menaient la vie érémitique. Saint Sabas eut l'heureuse idée de créer un style de vie intermédiaire et équilibré : il fonde des "laures", sortes de hameaux d'ermitages, associant solitude et vie communautaire autour de la Liturgie et sous la direction d'un père Abbé. Devenu "higoumène", supérieur de tous les moines de Palestine, Sabas meurt le 5 décembre 532.

Plusieurs autres saints ont illustré ce prénom qui signifie en hébreu "force divine". Vaillante fête à tous les moines.


Saints du même jour

  • Saint Gérald (et Géraldine)