Je fais un don

Selon l'étymologie celtique : "roen" royal.

C'était un Irlandais passé en Grande-Bretagne où il se convertit à la religion chrétienne. Il débarque dans l'île de Molène et vient porter l'Evangile au pays de Léon, en Armorique, là où s'est développée la localité de Saint-Renan, entre Lamballe et Saint-Brieuc. Sa sainteté attirant les foules, il cherche refuge en Cornouaille dans la forêt de Névet. Près de son ermitage, naitra le bourg de Locronan. On y vénère toujours ses reliques dans un tombeau offert par Anne de Bretagne.

Le souvenir de saint-Ronan ou Renan se perpétue jusqu'à nos jours par le "pardon" appelé les Troménies : la "petite" célébrée chaque année le 2ème dimanche de juillet et la "grande" qui a lieu tous les six ans. Le parcours d'une douzaine de km passe pour être celui qu'effectuait saint-Ronan, par pénitence, chaque semaine.


Saints du même jour

  • Saint Justin