Je fais un don

L'itinéraire de ce saint a été marqué, du début à la fin, par la référence à saint Martin.
Originaire du Maine, vers 880, Odon devint chanoine de Tours. Dès son enfance, il avait été consacré à saint Martin ; il devait devenir un grand voyageur. Entré comme moine bénédictin à Baume-les-Messieurs, dans le Jura, il vivra ensuite dans l'illustre abbaye de Cluny : il en devint Père Abbé en 929. Vigoureux ascète à l'âme ardente, Odon était en même temps avec ses moines, d'une extrême bonté et d'humeur toujours joyeuse. "En récréation, il nous faisait rire aux larmes", témoignait l'un d'entre eux.

Saint Odon, abbé de Cluny de 927 à 942, ne doit pas être confondu avec saint Odilon, qui fut également abbé de Cluny mais de 994 à 1049. Saint Odon inaugure les fréquents déplacements des Abbés de Cluny, sollicités de toutes parts pour activer la réforme religieuse. Il donne en même temps à son abbaye une organisation impeccable : par suite, Cluny exercera pendant deux siècles une influence considérable, tant dans la vie ecclésiale que dans la politique des États d'Europe. Cluny deviendra ainsi sous son gouvernement une prestigieuse Maison mère, le nombre des communautés ralliées à sa réforme passant de 37 à 65. L'abbé Odon, conseiller du Pape et des princes, va également contribuer à l'instauration de la "Trêve de Dieu". St Odon de Cluny, se trouvant à Rome pour la 4e fois, eut le pressentiment de sa fin prochaine. Ce n'était pas dans la Ville éternelle qu 'il voulait terminer sa vie ! Il reprit la direction de la France et de la ville de Tours pour y achever son pèlerinage terrestre là même où il avait commencé : près du tombeau de saint Martin. C'était le 18 novembre 942.

De nombreux saints ont illustré le prénom Odon, qui est d'origine germanique et signifie "richesse".


Saints du même jour

  • Sainte Aude