Je fais un don

Martin signifie en latin "guerrier" ;
Il s'agit d'une référence christianisée à Mars, divinité gréco-romaine de la guerre et de l'agriculture. De nombreux Martin ont illustré ce prénom, comme le Pape saint Martin Ier, célébré le 13 avril et saint Martin de Tours, qui partagea son manteau, fêté le 11 novembre. Le 3 novembre, dans la Famille de saint Dominique et en Amérique du sud, on fête saint Martin de Porrès. Né à Lima au Pérou en 1579, Martin était "métisse", "homme de couleur" méprisé parce qu'étant de naissance illégitime. Exerçant le métier de barbier chirurgien, Martin est accepté chez les Dominicains comme simple tertiaire laïc. Toute sa vie, il sera infirmier, soignant non seulement ses frères mais de nombreux indigents de la ville de Lima et aussi toutes sortes d'animaux : chiens et chats, dindons et même des souris. Cette sollicitude universelle n'était pas sans créer de problèmes pour le bon ordre de sa communauté !
 

Saint Martin de Porrès était avant tout un homme de prière et d'oraison. Il puisait dans sa vie d'union à Dieu la force de supporter mépris et humiliations. Canonisé par Jean XXIII, saint Martin de Porrès est très populaire dans les deux Amériques. Il fut le premier saint à représenter sur les autels "les peuples de couleur", humiliés et exploités et qui, au nom de l'Évangile, revendiquent leur libération. Saint Martin de Porrès a terminé sa vie terrestre à Lima, le 3 novembre 1639.


Saints du même jour

  • Saint Hubert