Je fais un don

Travailleurs manuels : avec Joseph, Marie et Jésus le furent en Galilée, la plus grande partie de leur vie. Jésus, après avoir été apprenti et compagnon de travail de Joseph, prit sa suite dans l'atelier de Nazareth jusqu'au début de sa vie publique : on l'appela "le fils du charpentier "(Mat. 13. 55). Le travail de Joseph qui "apprend son métier au Fils de Dieu en personne" projette une vive lumière sur la dignité et les conditions du travail humain. Courage, honnêteté et conscience professionnelle, solidarité et service du bien commun de la société et de la famille... autant d'éléments de base de la réalité et du sens du travail humain, à Nazareth et pour nous aujourd'hui. Le Pape Jean Paul II l'a souvent exprimé avec force en montrant l'exemple de saint Joseph travailleur : cet homme juste capable d'a-juster en même temps les matériaux de son travail et toute sa vie à la Volonté de Dieu sauveur. En cette fête du travail créatif et solidaire, tous ne sont pas à la fête : énorme est la foule des chômeurs, notamment chez les jeunes, et de tous les "en fin de droits". Offrir du muguet, c'est sympa. Aider à retrouver un travail, c'est donner sens et valeur à la vie.
Joseph signifie en hébreu "Dieu donne, ajoute". On fête aussi saint Joseph de Copertino le 18 septembre.