Je fais un don

Nous faisons référence à Grégoire de Tours : il fut évêque de cette cité dans la seconde partie du 6ème siècle ; il est l'auteur de nombreux ouvrages d 'hagiographie et d'une "Histoire des Francs" (en 40 volumes) qui fait de lui, on l'a souvent rappelé, "le père de l'Histoire de France". Ainsi, selon notre Grégoire de Tours, Gatien était l'un des sept moines missionnaires, envoyés de Rome pour évangéliser la Gaule, au 3me siècle. Les 6 autres étaient : Trophime à Arles, Paul à Narbonne, Saturnin à Toulouse, Denis à Paris, Austremoine en Auvergne et Martial à Limoges. La Touraine était moins accueillante et hospitalière que de nos jours. Dès que Gatien commence son ministère d'annonce de l'Evangile, il est violemment repoussé par les populations encore profondément païennes de la Vallée de la Loire. La plupart du temps, ce sont les grottes nombreuses en cette vallée, qui abritent sa prédication. L'un de ces refuges verra plus tard s'élever l 'abbaye de Marmoutiers. Grâce à la persévérance de saint Gatien, une trouée va se faire et quand saint Martin, deviendra évêque de Tours au 4ème siècle, il trouvera les traces profondes laissées par le labeur apostolique de son prédécesseur.
Saint Gatien aurait été évêque de Tours pendant plusieurs dizaines d'années, luttant activement contre les coutumes du Paganisme et les méfaits de la civilisation romaine. Toujours sur la brèche, il meurt au début du 4ème siècle et est inhumé dans le cimetière des chrétiens de son diocèse. Plus tard, saint Martin fera transférer ses restes dans la basilique construite par saint Lidoire à l'intérieur de la cité.
Dans la Liturgie, commence la semaine préparatoire à la Fête de Noël.