Je fais un don

Saint Étienne est le premier de tous les martyrs : sa fête, dès le lendemain de Noël, rappelle qu'il est impossible de célébrer Jésus le Sauveur sans être prêt à témoigner de Lui par le don de notre propre vie. Nous connaissons le témoignage d'Étienne par les chapitres 6 et 7 des Actes des Apôtres. Étienne était le premier des Sept, c'est-à-dire le chef de file de "sept hommes, estimés de tous, remplis d'Esprit Saint et de sagesse", choisis pour assurer "le service des tables", complémentaire de celui de la Parole, assumé par les Douze apôtres. Le nom grec d'Étienne est Stéfanos, qui signifie "couronné". Saint Étienne mérite parfaitement ce qualificatif de "couronnement", par sa courte vie si bien remplie.

Juif, de culture grecque, c'est un homme cultivé et ouvert, prédicateur passionné, serviteur ardent de la communauté en ses diverses composantes. Étienne sera le premier à être identifié, en tout son être, à la Passion de son Seigneur, en mourant martyr et proclamant que le Messie c'est lui Jésus, le Serviteur qui a livré sa vie jusqu'à la mort, par amour pour nous.

Saint Étienne est également un témoin de l'action de l'Esprit Saint dans la vie des disciples de Jésus et de l'Église Mère, de Jérusalem. À plusieurs reprises, le récit des Actes l'exprime avec force. C'est l'Esprit de Jésus qui faisait parler Étienne, qui transfigurait son visage et qui lui fit découvrir comment doit mourir un témoin du Christ, pardonnant comme Lui à ses bourreaux. "On était incapable, parmi ses adversaires, de s'opposer à la Sagesse et à l'Esprit qui marquaient les paroles d'Étienne". Le sacrifice d'Étienne ne sera pas étranger à la conversion d'un certain Saul qui était présent à son exécution et qui deviendra saint Paul !

Saint Étienne est le saint patron du Diaconat permanent. Bonne fête à ceux qui ont été ordonnés ou se préparent à être ordonnés diacres permanents en nos diocèses. L'intercession de saint Étienne va encore plus loin : il est à l'origine de la Diaconie, c'est-à-dire du Service de la Miséricorde dans l'Église comme anticipation et complémentarité de la prédication de l'Évangile.
On fête également saint Étienne de Hongrie le 16 août. Bonne fête aux Étienne, Stéphane, Steve, Fanny et Stéphanie.