Je fais un don

La Liturgie du 24 octobre célèbre un saint, originaire d'Espagne, saint Antoine-Marie Claret. Catalan, né en 1807, Antoine-Marie, d'abord ouvrier tisserand, entre au séminaire : il est ordonné prêtre en 1835 et se révèle bientôt comme un prédicateur populaire efficace, distribuant partout des brochures composées par lui-même. Il avait également appris le métier de typographe et il était convaincu de l'importance de la "page imprimée" dans le travail pastoral. Alors, bonne fête aux "artisans" de la presse chrétienne ! La prédication évangélique d'Antoine-Marie Claret était sans complaisance ni concession. Il devint "gêneur" pour bien des gens en place. Toute sa vie, il se fait le défenseur intrépide des petites gens et des exploités ; on a dit que, au cours de son existence, il fut attenté 15 fois à sa personne. En 1849, le Père Claret fonde à Vicq, en Espagne, la congrégation missionnaire des "Fils du Coeur de Marie", appelé aujourd'hui "Clarétins". Bientôt, sur la demande de la reine Isabelle II, le Pape Pie IX le nomme archevêque de Cuba !

Pendant 6 années, l'évêque Antoine Claret visite trois fois son immense diocèse. Il marie, baptise et confirme, on pourrait dire, "à tour de bras" ! Ayant pris la défense des esclaves noirs, poursuivi par la haine implacable de leurs propriétaires, le Père Claret fut obligé de quitter Cuba pour revenir en Espagne. Il ne sera jamais tranquille pour autant. Il est nommé conseiller de la Couronne et confesseur de la reine et à nouveau jalousies et calomnies s'abattent sur lui. Saint Antoine-Marie devra s'exiler en France. Il meurt à Fontfroide (Aude) le 24 octobre 1870.


Saints du même jour

  • Saint Florentin