Je fais un don

Passion du Seigneur.
 La célébration du Vendredi Saint est centrée sur le récit de la Passion selon saint Jean (18-19). Elle est marquée par un trait majeur : la souveraine majesté du Christ à travers ses souffrances et face à mort. Jésus n'y est pas le jouet d'événements subis : il les assume et leur donne sens. La mort est pour lui passage, montée et retour vers Dieu son Père. Il y marche librement : elle sera sa victoire sur le mal et contre le péché. La liturgie du Vendredi saint garde un caractère pathétique très marqué en ses diverses étapes. Proclamation de la Passion du Sauveur, la grande prière qui s'élargit aux dimensions du monde à sauver, l'ostension de la Croix signe visible du Salut offert à tous et le partage du Pain de vie : on est invité à pénétrer la densité de tous ces moments.

Le divin qui n'a même plus figure humaine est le Visage de tous les souffrants, blessés et torturés de ce monde. Près de la Croix, comme pour nous et à l'heure de notre mort, se tient debout Marie sa Mère, devenant la Mère universelle. Jésus en mourant la donne à chacun de nous comme notre mère, la confiant à son disciple bien-aimé : "Voici ta mère" (Jean 19.26).


Saints du même jour

  • Saint Humbert
  • Fête de l'Annonciation