Je fais un don

« Porter du fruit »
Très nettement le thème de cet évangile est celui-ci, car on retrouve 6 fois cette expression dans ce petit passage.
Qu’est-ce que cela veut dire ?
Et qu’est-ce que Jésus veut nous dire ?
Au simple plan humain, tous nous désirons « porter du fruit », être utile aux autres, faire du bien, exercer une profession où l’argent ne soit pas le seul critère, mais où notre action, notre manière d’être, apporte quelque chose aux autres.
Dans nos relations, nous souhaitons, d’une manière ou d’une autre, faire du bien autour de nous.
Des parents qui donnent vie et éduquent des enfants portent du fruit, et ils souhaitent que ce soit un fruit de qualité.
Tout cela rend heureux, c’est très bon, et nous en avons besoin. Mais est-ce de cela dont parle Jésus ?
« Moi, je suis la vigne et vous les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruits. »
De quel fruit s’agit-il ?
Jésus est la vigne qui donne du fruit à travers les sarments que nous sommes.
Les fruits que nous portons sont ceux que la sève, reçue du cep de vigne, nous fait porter.
Quelle est cette sève, qui traverse le cep, habite les sarments, et leur fait porter du fruit ?
Quelle est-elle cette sève, qui circule en nous, transmise par Jésus ?
C’est l’Esprit de Dieu, dont Jésus est habité, constitué, et qu’il nous transmet.
C’est l’Esprit Saint, c’est l’Esprit d’Amour.
C’est l’amour qui vient de Dieu, l’amour dont Dieu nous aime.
Chers Frères et Sœurs, voilà le fruit que nous pouvons porter, si nous restons greffés sur le cep de vigne, si nous restons unis à Jésus.
Nous transmettons l’amour que Dieu a pour le monde.
Voilà le seul vrai bien que nous puissions faire autour de nous : transmettre l’amour que Jésus a pour les personnes qui nous entourent.
Quand nous contemplons la figure de Jésus, sa personne, sa manière d’être, cela nous montre ce que Dieu veut réaliser en nous. De même que Jésus est rempli de l’amour reçu de son Père céleste, et il nous le transmet, de même, par nous aussi l’amour de Dieu veut se répandre et rejoindre tous nos frères et sœurs en humanité.
D’ailleurs, de nos jours, n’avons-nous pas un exemple actuel qui nous est transmis par la télévision ? Le Pape François à l’égard des enfants, ou des malades, à l’égard de toutes les pauvretés, n’est-il pas un reflet de l’amour de Dieu pour chacun ?
La Bonne Nouvelle transmise par l’évangile d’aujourd’hui, c’est que Dieu veut réaliser cela en nous ! Dieu veut nous rendre porteur de son amour, transmetteur de son amour, quelque soit notre condition. Que nous soyons actif dans la vie, ou bien fatigué par l’âge ou la maladie, ou même en prison, quelque soit notre état de vie, Dieu veut nous faire porter du fruit en aimant les hommes à travers nous.
Et pour cela, que nous dit-il ?
« Demeurez en moi, comme moi en vous »
C’est-à-dire : regardez Jésus dans la prière, laissez vous remplir de ses sentiments, des ses actions, de ses gestes. Petit à petit son exemple vous transformera à son image.
Et puis ne tolérez pas de garder dans votre cœur des sentiments opposés à l’amour. Pas de haine, pas de désir de vengeance, pas de dureté de cœur, de jugements. Tout cela, ne le supportez pas en vous. Alors vous serez comme un sarment bien greffé sur Jésus, et vous porterez du fruit, un fruit de qualité.
« Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit, et que vous soyez pour moi des disciples. »