L'écrivain Alexandre Jardin commente un verset de la Première lettre de saint Paul aux Corinthiens : "Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous."
Il est bouleversé par ceux qui s'occupent des autres avec modestie. Il a toujours écrit en s'adressant à la "partie haute" de ses lecteurs et les "embarquer" est sa plus grande émotion d'écrivain. Grâce à une femme qui l'ouvre à la spiritualité, il découvre aujourd'hui que sa démarche littéraire est en fait plus spirituelle qu'il ne pensait. "L'aventure spirituelle, dit-il, est sans doute la chose la plus extraordinaire dans un couple." Par l'amour d'une femme, il découvre que l'amour est l'essence de tout, qu'il irradie tout, qu'il change sa vie et changera son écriture. Enfin, il fait de la joie son véritable baromètre.

Notre sélection

Recevez chaque
semaine vos newsletters :