PRESENTATION
Après une formation en histoire et en sciences politiques, Adrien Candiard a rejoint l’ordre dominicain en 2006. Islamologue, il vit au couvent du Caire en Égypte. Il est l’auteur de plusieurs livres et est membre de l’Institut dominicain d’études orientales.
« Dieu est à l’oeuvre au-delà des frontières visibles de l’Église et Dieu ne m’appartient pas.»
Dans cet entretien réalisé en septembre 2021, il parle de son expérience de l’Islam. Il nous en partage sa connaissance et ouvre plusieurs chapitres sur le rapport à la loi, sur notre vision de Dieu et de la vérité, sur ce qui produit des fanatismes et sur l’importance d’étudier pour éclairer sa foi. Il termine sur une note d’espérance.

SOMMAIRE
Questions et thèmes évoqués au fil de la conversation entre la réalisatrice et son invité sont listés ci-dessous.

IMMERSION EN TERRE D’ISLAM : CHANGEMENT DE REGARD ?
Des musulmans, des croyants modérés ?
L’Islam classique, qu’est-ce ?
L’Islam, différentes familles, différentes tendances : une grande diversité.
« Islam » : soumission ou abandon à Dieu ?
Comment réduire 14 siècles d’incompréhension réciproque ?
L’amitié et risquer le partage pour désarmer la méfiance et faire baisser la violence.
Ensemble chercher la vérité.

LA LOI N’EST PAS DIEU.
Elle est un élément pour aller vers Dieu, le seul absolu.
Le fanatisme : l’absence de Dieu.
Les commandements de Dieu sont des moyens pour conduire la conscience individuelle vers la morale chrétienne.

ETUDIER LES TEXTES, UN DEVOIR
La théologie pour avancer sur de nombreux éléments de notre vie.
Envisager le discours sur Dieu.
La Fatwa, une charte du 14è siècle. Et au 21è siècle ?
La rationalité comme « une vision de Dieu ouverte » pour pouvoir en parler.

DIEU NE M’APPARTIENT PAS
L’Esprit de Dieu à l’œuvre au-delà des frontières visibles de l’Eglise.
Je ne possède pas la vérité.

CHRETIENS ET MUSULMANS ET DIEU
Avons-nous le même Dieu ? Une question qui produit des malentendus.
Le point de vue de Dieu, le point de vue de l’homme.
Le Christ et la révélation coranique ne disent pas la même chose de Dieu.
La vie spirituelle : lumière pour un dialogue ?
Dépasser ses inquiétudes profondes et légitimes pour atteindre autre chose d’intéressant.

UN LANGAGE COMMUN : LA RAISON
La théologie devrait-elle être réhabilitée dans nos sociétés ?
La raison : le langage commun pour vivre dans un monde commun.
Cesser de faire de la foi une identité indiscutable : tout est discutable.
Avoir des outils intellectuels pour parler de foi.
La théologie, une arme rationnelle pour éviter de rejeter la foi dans l’irrationnel pur et d’être en danger.

CHRISTIANISME ET SOCIETE FRANÇAISE
La chrétienté est morte, pas le christianisme.
Le Christ n’est pas venu pour créer la chrétienté. Il est venu pour allumer un feu sur la terre.
La foi : c’est ce que nous avons à transmettre.
Le monde d’aujourd’hui, une chance pour notre vie spirituelle.

SOURCES
Du fanatisme, quand la religion est malade (Le Cerf éd, 2020),
En finir avec la tolérance ? Différences religieuses et rêve andalou (Puf ed, 2014)