Je fais un don

Solange naquit aux environs de Bourges. Instruite par ses parents dans la loi du Seigneur, elle donna dès son plus jeune âge les marques d'une rare piété et, à l'âge de sept ans, consacra sa virginité au Seigneur. Dieu la combla tant qu'elle guérissait les malades et chassait les démons par sa seule présence. Occupée à garder les moutons de son père dans un pré du voisinage, elle occupait son temps à prier.

Un jour, l'un des fils du comte de Bourges rencontra la jeune bergère Solange et fut séduit par sa grande beauté. Par des avances et des promesses d'abord, par des menaces ensuite, il s'efforça d'obtenir qu'elle consente à devenir son épouse. Mais, fidèle à son voeu, elle repoussa ce projet. Alors le jeune homme, dans un élan de furie, l'enleva de force, la mit sur sa monture et l'entraîna avec lui dans une course folle. La jeune fille se déroba à son ravisseur et se laissa tomber à terre, au bord d'un ruisseau. C'est alors que, dans sa rage, le séducteur trancha la tête de la jeune bergère. Elle subit ce martyre à la fin du IX° siècle, un 10 mai (peut-être le 10 mai 878...).

Elle fut ensevelie en l'église Saint-Martin du village de Saint-Martin-du-Crot. Une nouvelle église fut édifiée à la place de l'ancienne, placée sous le vocable de Solange, et le bourg lui-même prit le nom de la sainte martyre : Sainte-Solange, qui est la seule commune de France à porter ce nom.


Saints du même jour

  • Saint Antonin de Florence