Je fais un don

Rita, dont le prénom signifie charité (caritas) en latin, est la grande avocate des causes désespérées.

Elle est la sainte de l'impossible, vénérée et invoquée dans toutes les couches de la religion populaire, sans frontières : aussi bien dans le quartier de Pigalle à Paris qu'en nombre de pays en Afrique et dans les Amériques. Sa vie fut en effet désespérée. Rita naquit en 1381 dans les Apennins en Italie, à Cascia. D'origine très pauvre, elle est mariée très jeune, bien qu'ayant fait le vœu de virginité, sur l'insistance de ses parents âgés. Pendant dix-huit ans, elle endure les brutalités de son mari qui meurt victime de la vendetta. Elle connaît ensuite la douleur de perdre ses deux enfants.

Demeurée seule dans la vie, elle puise d'autant plus son espérance en Dieu. Elle entre au couvent des sœurs augustines, acceptant une vie très austère, généreuse à travers des souffrances inouïes. Elle demande à prendre part aux douleurs du Christ Rédempteur et son front restera marqué des traces d'une couronne d'épines. Rita n'en continue pas moins d'accueillir et de guérir des malades. Le souvenir de la plaie fétide de son front a fait qu'on l'invoque pour la guérison de la petite vérole. Sainte Rita. la vaillante, l'incroyable, moquée des esprits forts, demeure la sœur proche de tous les désespoirs. Jésus a proclamé dans sa louange à son Père : " Je te bénis d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout petits" (Luc 10.21).


Saints du même jour

  • Saint Émile
  • Sainte Trinité