- Sainte Mathilde (ou Maud)

Époque : 880-968 Pays : Allemagne

Mathilde est un nom d'origine germanique qui signifie "force" (maht) et "combat" (hild).
Maud vient du celte "bon" (mad).
Reine de Germanie au Xe siècle, fille de Thierry de Saxe, Mathilde épousera Henri l'Oiseleur qui devint roi de Germanie. Il mènera une politique de grande taille, déjà européenne ! Il impose son autorité en Souabe et en Bavière, réintègre la Lorraine dans la mouvance germanique et tient en échec Slaves et Hongrois. Pendant que son époux guerroie, Mathilde élève leurs enfants. L'aîné Otton sera empereur d'Allemagne et roi d'Italie, premier titulaire du saint empire romain germanique. Henri devient roi de Bavière et leur soeur Edwige sera la mère de Hugues Capet, premier roi de France.
 

Pauvre reine Mathilde ! Excellente mère, elle avait toutefois un faible pour son second fils, Henri. L'aîné, Otton, lui en tenait rancune. Après la mort du roi Henri, il se mit d'accord avec son frère pour dépouiller leur mère de son douaire et la reléguer dans un couvent en Westphalie. Mathilde fut sauvée dans sa douleur par sa foi en la Providence. Aux princes et aux prélats venant la plaindre, elle répondait : "Mes enfants sont pour moi l'instrument de la volonté de Dieu : qu'Il soit béni et les bénisse". Les fils ingrats finiront par rendre à leur mère sa liberté et ses biens. Mathilde dépensa tout en créant des oeuvres de charité pour les pauvres et les malheureux, ainsi que nombre d'églises et de monastères en Allemagne de l'Ouest. On disait d'elle : "Personne ne venait à elle dolent (malheureux) qui ne repartit joyeux". La généreuse Mathilde, devenue veuve, achève sa vie en simple religieuse à Northausen le 14 mars 968.