Je fais un don

Sainte Macrine est fêtée aujourd'hui par les Églises Orthodoxes. En Asie mineure au IVe siècle, une famille étonnante vivait en Cappadoce. Trois des fils étaient évêques, théologiens et pasteurs éminents : Basile et ses frères Grégoire de Nysse et Pierre de Sébaste. Il y avait aussi trois femmes, admirables croyantes : leur mère et les deux Macrine, la grand-mère et la sœur aînée. De son aïeule, Basile disait qu'elle leur avait tout enseigné, leur apprenant à lire le Psautier. Sans le soutien de sa sœur, lui et son frère, brillants lettrés, n'auraient jamais été ni moines ni évêques. Macrine, dite la jeune, était l'âme du foyer familial. Elle transforma leur maison en mini-monastère, unissant contemplation, hospitalité et bienfaisance. Macrine était en dialogue spirituel intense avec son jeune frère Grégoire : leurs derniers entretiens sont relatés par lui dans sa Vie de Macrine et son œuvre Sur l'âme et la résurrection.

En grec, makarios signifie bienheureux.


Saints du même jour

  • Saint Arsène