Je fais un don

On compte au moins trois saintes Jeanne. La Liturgie fait mémoire aujourd'hui de Jeanne Jugan.

Bretonne née à Cancale en 1792, elle achève sa vie de Servante des pauvres à Saint-Pern en Ille-et-Vilaine, le 29 août 1879. Jusque dans sa vieillesse, alors qu'elle fut mise au rancart vingt-sept années durant dans sa propre Congrégation, Jeanne demeure la même : se dévouant sans relâche, priant sans cesse, toujours vaillante et joyeuse. C'est à Saint-Servan qu'elle commence à regrouper d'autres femmes pour le service des personnes âgées et délaissées. Ainsi naîtra la Congrégation des petites soeurs des pauvres, qui sont actuellement environ cinq mille, réparties sur trente nations. Jeanne Jugan portait comme religieuse le nom de Soeur Marie de la Croix. Ce nom, elle l'a vraiment honoré par toute sa vie spirituelle s'identifiant au mystère du Christ Rédempteur, comme amie, sœur et servante des personnes du grand âge. On admire en Jeanne Jugan une pionnière et une prophète d'une mission prioritaire de nos jours : travailler à l'établissement d'une grande famille humaine, en assumant les besoins spirituels, affectifs et physiques des personnes en fin de vie, méritant plus que jamais d'être estimées et aimées.

Plusieurs saintes ont illustré le prénom Jeanne ; on fête Jeanne d'Arc le 30 mai mais on peut également célébrer les Jeanne le 17 août et le 12 décembre.


Saints du même jour

  • Saint Fiacre