Le Jour du seigneur

Le Jour du seigneur

Sainte Geneviève (Gina, Ginette)

Geneviève vécut au Ve siècle. Née à Nanterre, vers l’année 420, Geneviève vient habiter chez une tante à Paris à la mort de ses parents. Paris devait alors coïncider comme superficie à la grande île de la Seine. La jeune fille, alors qu’elle a environ 15 ans, commence à mener la vie non-cloîtrée des religieuses. Elle vit à demi recluse dans la prière et la pénitence, mais elle demeure très présente et attentive aux besoins de son temps. Geneviève méritera d’être nommée "mère de la patrie" par son attitude au moment de l’invasion de Attila. En 451, le redoutable conquérant menace notre capitale ; la panique s’empare de la population. Geneviève relève le moral de tous en s’adressant d’abord aux femmes ! Elle les rassemble au baptistère de Saint-Jean-le-Rond, leur rappelant avec véhémence les exemples dynamiques des femmes de la Bible telles que Judith et Esther. De fait, Attila abandonne le siège de Paris, se rabattant sur la Loire ; il connaîtra la défaite aux "Champs Catalauniques". Une seconde fois, Geneviève sauvera Paris, assiégé cette fois par le roi Childéric ; contre la famine, elle organise les vivres, faisant chercher le ravitaillement en blé par voie fluviale jusqu’à Troyes.

A la fin de sa vie, sainte Geneviève fera construire une basilique sur le tombeau de saint Denis et elle aura la joie de saluer en Clovis le premier roi chrétien des Francs. Elle meurt vers 510 ; elle est inhumée au sommet de la colline qui portera son nom et qui est occupée actuellement par le Lycée Henri IV. L’église de son tombeau sera reconstruite par le roi Louis XV. Cet édifice grandiose, à peine terminé, fut transformé, en 1791 en Panthéon par l’Assemblée constituante. Les reliques de sainte Geneviève furent brûlées en Place de Grève et ses cendres jetées à la Seine.
Les Parisiens sont demeurés fidèles à la protectrice de leur Cité : ils la vénèrent spécialement en l’église Saint-Etienne du Mont. Sainte Geneviève est aussi la patronne des formations chargées de veiller à la sécurité, donc de la police et de la gendarmerie.
Geneviève est un prénom d’origine germanique qui signifie "race" (geno) et "femme" (wefa).

Détails

Époque : 420-510

Pays : Paris

Trouver un Saint

Par date Remettre à zéro

Par nom Effacer