Je fais un don

Sainte Amandine nous est proche : elle est du début de notre 20ème siècle ; en effet, le 9 juillet 1900, une religieuse de la Congrégation des Franciscaines missionnaires de Marie subissait le martyre, en Chine, pour la foi au Christ. Née en 1872 à Herk-la-Ville, en Belgique, Pauline Jeuris avait reçu en entrant dans la vie religieuse, le beau nom de "Amandine" : " celle qui est aimée, qui doit être aimée". La jeune missionnaire avait été - et pour cause ! - surnommée par les Chinois " la vierge européenne qui rit toujours". Elle allait très tôt mourir martyre en périssant sous les coups des "Boxers". Elle n'avait que 28 ans ! Les "Boxers", c'est le nom donné par les Anglais à une secte fanatique, une société secrète chinoise : mettant en danger les légations européennes, elle provoque des interventions militaires qui se soldèrent par la prise des villes de Tien-Tsin et de Pékin.

Nous souhaitons bonne fête aux Soeurs Franciscaines missionnaires de Marie, la dynamique et vaillante Congrégation dont faisait partie la bienheureuse Amandine. Cette Congrégation venait d'être fondée en 1877 par Hélène de Neuville, Mère Marie de la Passion.


Saints du même jour

  • Martyres d'Orange