Je fais un don

Jeune prince d'origine Rhénane, Norbert mène d'abord une vie très mondaine. Il se convertit au cours d'un violent orage où il côtoie la mort de très près.. Devenu prêtre, il s'engage dans la prédication marquée par la pénitence et la pauvreté : au siècle suivant, saint Dominique s'en inspirera pour la fondation de ses frères prêcheurs. Calomnié et persécuté par le clergé en place qui s'accrochait à ses privilèges, Norbert quitte l'Allemagne. Il cherche refuge dans le Midi de la France : le Pape Gélase III le rencontre, l'apprécie et lui donne pouvoir de prédicateur général. Norbert décide alors de s'établir au nord de la France, dans l'Aisne et voici qu'apparaît le nom sous lequel désormais on désignera ses disciples : Prémontré. S'inspirant de la Règle de Cîteaux, le fondateur met fortement l'accent sur celle de saint Augustin. Son projet ? relier la vie de contemplation et de communauté, dans des prieurés au service des paroisses et de l'évangélisation du peuple.

L'Ordre de Prémontré est approuvé par le Pape Honorius II en 1126. Norbert revient alors en Allemagne :il poursuit sa prédication tous venants à Spire et à Ratisbonne. Appelé comme médiateur au sujet de la nomination de leur évêque par les habitants de Magdebourg, c'est lui qui devient le pasteur de cette ville de l'Allemagne de l'Est, sur l'Elbe. Désormais, plongé dans les grands problèmes de l'Eglise et de l'Empire germanique, saint Norbert travaille avec vigueur à la Réforme de l'Eglise qui, depuis Grégoire VII, polarisait les forces vives de la Chrétienté. Il puisait son énergie d'âme et de coeur avant tout dans le sacrement de l'Eucharistie et dans un amour fervent envers la Vierge Marie, comme saint Bernard devenu son ami. Toujours sur la brèche, le fondateur de l'Ordre de Prémontré meurt d'épuisement le 6 juin 1134. Son corps repose en l'abbaye de Strabor en Bohême.

Norbert est un prénom d'origine germanique qui signifie "nord" (north) et "brillant" (berth).