Je fais un don

La Ruthénie, où Josaphat naquit, vécut et termina sa vie de 1580 à 1623, appartenait alors à la Pologne ; elle fait partie actuellement de la République d'Ukraine. Moine de l'Ordre de saint Basile, Josaphat deviendra archevêque de Polotsk, l'un des diocèses qui se sont séparés de l'Église Orthodoxe de Byzance pour rejoindre la communion de Rome en 1595. Par suite, ces chrétiens "uniates", donc "ralliés à Rome", étaient souvent considérés comme traîtres, apostats !et mauvais patriotes !

L'Archevêque Josaphat se manifeste comme un ardent partisan de l'union avec Rome. Grand spirituel et théologien de valeur, cet évêque était un pasteur très proche des prêtres et des paroisses. Il les visitait fréquemment, spécialement attentif à ce que la sainte Liturgie soit célébrée avec la splendeur requise. Au cours de l'une de ses visites pastorales à Vitebsk, il est massacré par des adversaires du rattachement à Rome, qui jettent son corps dans les eaux de la Dvina. C'était le 12 novembre 1623.

On appelle encore aujourd'hui ces chrétiens "uniates". Leur sort fait partie du dialogue amorcé entre les Églises Orthodoxes et le Pape Jean-Paul II. En cette époque de "résurrection" des pays de l'Est, les chrétiens Uniates, spécialement en Ukraine où ils sont plusieurs millions, demandent à être reconnus par Moscou, après la lourde oppression subie depuis Staline. Nous les recommandons à saint Josaphat, évêque martyr.
Josaphat signifie en hébreu "Dieu est juge".


Saints du même jour

  • Saint Christian