Je fais un don

Né en 973, Henri duc de Bavière devient roi d'Allemagne en 1002. Il est couronné empereur à Rome en 1014, donc (c'était le titre) chef du saint empire germanique ! Avec son épouse Cunégonde, demeurés sans enfants, ils se consacrent tout entier aux devoirs de leur charge impériale. Entre les campagnes guerrières qu'il devait mener périodiquement contre des vassaux turbulents, l'empereur Henri s'intéressait de près à la vie et à la réforme de l'Église, participant au synode et nommant des évêques intègres. Pour cette activité délicate qui demandait beaucoup de discernement, Henri veillait à recourir aux conseils d'hommes de Dieu, tels que l'Abbé Odilon de Cluny. Il appréciait les amples liturgies des églises de Germanie. On rapporte qu'il fut déçu lors d'un pèlerinage à Rome, en remarquant qu'on ne proclamait pas le Credo à la messe. C'est sur son insistance que le pape Benoît VIII en prescrivit le chant aux messes des dimanches et fêtes.

Parmi toutes les églises de son royaume, l'empereur Henri affectionnait particulièrement la cathédrale de Bamberg où il fut enseveli à sa mort le 13 juillet 1024. Quant à son épouse devenue veuve, la reine Cunégonde, elle distribua tous ses biens et se consacra plus que jamais à la prière et au service des pauvres. Après avoir fondé un monastère dans la région de Hesse, elle demanda à être inhumée près de son époux dans la cathédrale de Bamberg. Le roi saint Henri d'Allemagne est le saint Patron des Laïcs oblats de saint Benoît.

D'étymologie germanique, Henri signifie "maison" (haim) et "roi" (rik). On fête également le 23 janvier saint Henri de Suso.


Saints du même jour

  • Bienheureuse Chloé
  • Saint Joël