Je fais un don

En ce 14 juillet, jour de Fête Nationale, nous prions pour le Bonheur de tous les membres de notre patrie en les confiant à la foule des saints et des saintes de France : de sainte Geneviève et de saint Martin, aux saints récemment proclamés par Rome comme Jeanne Delanoue, Marcel Callo ou Jeanne Jugan.

Aujourd'hui, avec la liturgie, nous célébrons saint Camille de Lellis, qui a été proclamé saint patron des infirmiers par Pie XI en 1930, en plus de saint Jean de Dieu. Camille de Lellis est un converti, né dans les Abruzzes, en Italie. De taille athlétique ( il mesurait près de 2 mètres), il se bat contre les Turcs à 17 ans. Il vagabonde ensuite jusqu'à 25 ans, goûtant à tout, exerçant les métiers les plus imprévus : aide-maçon, ânier chez les Capucins de Rome, garde-malade dans un hospice dont il est renvoyé comme "incorrigible et complètement inapte à l'office d'infirmier". Nous sommes en 1569.

Et voilà que "l'impossible" Camille entre chez les Franciscains et, face à la situation des malades et des pauvres dans les hôpitaux, décide d'être infirmier toute sa vie. La parole du Christ dans le "Jugement dernier" l'a frappé pour toujours : "J'étais malade et vous m'avez visité". Désormais "sous les haillons des moribonds et les plaies des malades", c'est le Christ qu'il rencontre et qu'il soigne. En 1582, le frère Camille fonde "la Compagnie des serviteurs des infirmes", qu'on appelait autrefois en France d'un nom magnifique : "Les Frères du Bien-Mourir". Camille de Lellis, toujours sur la brèche, meurt à Rome le 14 juillet 1614. Il répétait : "Je voudrais avoir un coeur grand comme le monde". À ses frères, il a donné comme emblème une croix rouge, les envoyant dans les prisons et les taudis comme sur les champs de bataille. Un jour, à un cardinal venu le déranger dans son travail, il fit répondre qu'il était occupé à "soigner les plaies du Christ".

Dans la langue latine, Camille désigne un "enfant noble aidant aux sacrifices".