Je fais un don

Au IVe siècle, Jérusalem rayonnait de la splendeur de ses basiliques byzantines et de l'éclat de la liturgie. Cyrille en est l'évêque vers 350, admirable catéchète autant que courageux témoin de la divinité du Christ. On vibre encore de son amour brûlant pour le Sauveur en méditant ses Catéchèses baptismales. Destinées en priorité aux adultes se préparant au baptême pour la Pâque du Seigneur, elles restent très actuelles pour notre montée ecclésiale vers la Sainte Résurrection.
 Prêcheur et pasteur, Cyrille ne fut pas pour autant un évêque tranquille. C'était la période laborieuse de la mise en oeuvre des décisions du concile de Nicée qui avait eu lieu en 325. Cyrille a vraiment payé de sa personne, défendant et proclamant la divinité du Christ, vrai Dieu et vrai homme. Trois fois, il devra prendre la route de l'exil.

Pour le Carême, temps de conversion du coeur, voici un texte de saint Cyrille de Jérusalem :
"Obéissez à Jean le Baptiste qui vous exhorte. Rendez droite la route du Seigneur. Enlevez obstacles et cailloux qui font trébucher, pour marcher droit vers la vie éternelle. Par une foi sincère, purifiez le vase de votre âme pour y recevoir le Saint Esprit. Commencez par laver vos tuniques dans la pénitence : vous êtes appelés à la chambre nuptiale. L'Epoux invite tout le monde, car sa grâce est inépuisable".

Saint Cyrille termina sa vie terrestre à Jérusalem en 386 et fut inhumé sur le mont des Oliviers.

Il y a d'autres saints Cyrille : celui d'Alexandrie, qui vécut au Ve siècle, est fêté le 27 juin ; un autre Cyrille est le frère de saint Méthode, tous deux saints slaves du IXe siècle, fêtés le 14 février.