Je fais un don

Barthélemy est l'un des douze apôtres choisis par le Christ pour continuer sa mission et porter la Bonne Nouvelle vers toutes les nations. On l'identifie habituellement avec Nathanaël, dont le début de l'Évangile selon saint Jean donne un portrait fort vivant. À cet homme de Cana en Galilée, Philippe vient annoncer : "Celui de qui il est écrit dans la Loi et les Prophètes, nous l'avons trouvé. C'est Jésus, le fils de Joseph de Nazareth." La réaction de Nathanaël est franche et spontanée, avec ce qu'elle suppose de rivalités de villages : "De Nazareth (sous-entendu : d'un tel trou !), que pourrait-il sortir de bon ?"
Jésus passe et fixe son regard sur lui ; il lance une appréciation pleine d'humour : "Voici un véritable Israélite, chez lequel il n'y a pas d'artifice" (qui dit ce qu'il pense, sans détour). Nathanaël, tout retourné, lui demande : "Mais, tu me connais ?". Jésus lui fait cette réponse :  "Avant même que Philippe ne t'appelle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai remarqué". Que voulait-il signifier ? À l'époque du Christ, dans les commentaires des rabbins Juifs, le figuier était comparé à l'arbre de la connaissance du bien et du mal. L'expression "être sous le figuier" pouvait s'appliquer à quelqu'un qui s'intéresse intensément aux saintes Écritures.

Nathanaël est tout fier et heureux d'avoir été remarqué et félicité par ce Maître qui, sans doute, l'a déjà intrigué. Tout aussi spontanément qu'il était sceptique, il lui accorde sa foi et sa confiance. Il proclame : "Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël". La tradition des Églises d'Orient rapporte de l'apôtre Barthélemy-Nathanaël qu'il évangélisa, après la Pentecôte, la Phrygie, les rives du Bosphore et l'Arménie.

D'étymologie araméenne, Barthélémy signifie "fils de Tolmaï" (bar-Tolmaï). Nathanaël signifie en hébreu "Yahvé (Dieu) a donné.