Je fais un don

Augustin signifie en latin "vénérable".
Nous ne fêtons pas aujourd'hui l'illustre évêque d'Hippone qui vécut en Algérie au IVe siècle, mais un moine bénédictin, vivant à Rome au VIe siècle et propulsé dans une mission imprévue. Le Pape Grégoire Ier le tira de son monastère pour l'envoyer porter l'Evangile en Angleterre, à la tête de quarante moines de saint Benoît. En juin 597, Augustin et son équipe intrépide traversent la Gaule en passant par l'île de Lérins et Paris. Ayant débarqué dans l'île de Thanet à l'embouchure de la Tamise, Augustin convertit en peu de temps le puissant roi de Kent Ethelbert. Il fonde les trois évêchés de Cantorbéry, Londres et Manchester. Il deviendra le premier évêque de Cantorbéry, demeuré siège primatial de l'Église anglicane. A partir de cet évêché, il développe avec ses moines tout un réseau de diocèses : ainsi York et Rochester, en plus de ceux déjà mentionnés.

Il semble que la mission pastorale de l'évêque Augustin en Angleterre ait davantage porté ses fruits chez les Anglo-Saxons que chez les Celtes du pays de Galles. En effet, ceux-ci furent choqués par son manque de tact et ses manières hautaines. Il était sans doute trop empressé de s'établir comme évêque primat de toute la nation et d'imposer la liturgie romaine. Reste que l'Angleterre chrétienne a gardé gratitude au Pape de Rome Grégoire Ier, initiateur de cette mission outre-mer, ainsi qu'au moine (évêque malgré lui) Augustin qui termina sa tâche à Cantorbéry le 26 mai 604 ou 605. Les prénommés Augustin peuvent le choisir pour saint patron, ainsi que saint Augustin d'Hippone (Afrique du nord) dont la fête est le 28 août.