Je fais un don

Aubin, ou Albin, naquit en Bretagne au pays de Vannes vers 469. Sa vie merveilleuse fut décrite par le poète Venance Fortunat. On peut en retenir que ce moine Breton était Abbé du monastère de Tréhillac près de Guérande, en Loire-Atlantique, quand, à la demande du peuple et bien malgré lui, il devint le 9e évêque d'Angers. Pendant toute sa charge épiscopale, il lutta avec grande énergie contre les moeurs dépravées des seigneurs de l'Anjou, souvent au péril de sa vie car il s'attendait à être supprimé par ses adversaires.

A cette époque des Mérovingiens, beaucoup de seigneurs prenaient comme épouse leur propre soeur ou leur fille. Dans les conciles provinciaux, alors que la plupart des évêques craignaient d'intervenir, Aubin ne cessait de condamner avec véhémence cette pratique de l'inceste. Il redisait à ses fidèles : "Vous verrez qu'ils auront ma tête et que je finirai comme Jean le Baptiste." Cette prédiction ne se réalisera pas. A sa mort, le 1er mars 550, le peuple chrétien d'Angers (où l'on peut admirer la tour Saint Aubin en centre-ville) lui fit un triomphe et très tôt, il fut honoré comme saint. Aubin et Albin viennent de albus en latin : "blanc".

Quelques dictons populaires pour marquer l'entrée en ce mois de mars :
· S'il pleut à la saint Aubin, l'eau sera plus chère que le vin.
· A la saint Benjamin (31 mars), le mauvais temps prend fin.
· Mars est un mois capricieux qui réserve bien des surprises, bonnes ou mauvaises.
· On attend des giboulées et on trouve soleil et douceur !
. On croit le printemps venu et on se trouve soudain au coeur de l'hiver.


Saints du même jour

  • Bienheureux Auguste Chapdelaine
  • Saint Grégoire de Narek