Je fais un don

Le 23 janvier, on fête le bienheureux Henri Suso en divers diocèses d'Allemagne et dans la Famille de saint Dominique. Après Maître Eckart et Jean Tauler, Henri Suso appartient à la célèbre Ecole de spiritualité dominicaine qu'on nomme "les Mystiques Rhénans". Né au bord du Lac de Constance, aujourd'hui en Allemagne, le jeune Henri entre au couvent dominicain de sa ville natale au début du 14e siècle. Il deviendra prieur de cette communauté de 1323 à 1336. Henri Suso était d'une nature tendre et aimante ; il eut beaucoup à souffrir des calomnies proférées contre lui, du fait des nombreuses conversions qu'il faisait dans le milieu des femmes tombées dans la débauche.

Le bienheureux Henri Suso a laissé des ouvrages qui ont marqué dans l'histoire de la spiritualité, notamment "L'Horloge de la Sagesse" qui fut, disait-on, le livre spirituel le plus répandu dans l'Allemagne des XIVe et XVe siècles. Henri Suso était un prédicateur ardent et vibrant. Il prêchait le dépouillement du sensible, faisant appel avant tout à l'amour et à l'imitation du Christ en sa Passion. Ce grand mystique de l'Ecole Rhénane termina sa vie terrestre à Ulm, le 23 janvier 1366.
D'étymologie germanique, Henri signifie "maison" (haim) et "roi" (rik). On fête également le 13 juillet saint Henri, "chef du saint empire germanique" en 1014.


Saints du même jour

  • Saint Barnard