Je fais un don

Chant d’entrée


Ecoute, ton Dieu t’appelle : « Viens, suis-moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui.
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !

Accueille le Christ, il est ton Sauveur, 
La Vie que le Père donne en abondance
Lui la vraie lumière, la vérité qui rend libre.
Sa Parole vient réveiller ton cœur.

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « Viens, suis-moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui.
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !

Quitte le cortège de l’indifférence, 
Laisse les sentiers de ton désespoir,
Détourne les yeux des mirages qui séduisent ;
Tu as soif d’un amour vrai et pur.

Ecoute, ton Dieu t’appelle : « Viens, suis-moi » !
Lève-toi et ne crains pas de marcher avec Lui.
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !
Il est ton chemin de Vie, la route de ta joie !



Gloria


Gloria, gloria, in excelsis Deo.  
Gloria, gloria, in excelsis Deo.
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime !
Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons,
nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire.
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;
Toi qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous ;
Toi qui enlèves les péchés du monde, reçois notre prière,
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car Toi seul es saint, Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ,
avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. 
Amen.



Première lecture (Sg 18, 6-9)


Lecture du livre de la Sagesse                    

La nuit de la délivrance pascale avait été connue d’avance par nos Pères ;
assurés des promesses auxquelles ils avaient cru, ils étaient dans la joie.
Et ton peuple accueillit à la fois le salut des justes et la ruine de leurs ennemis.
En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous appelais à la gloire.
Dans le secret de leurs maisons, les fidèles descendants des justes offraient un sacrifice, et ils consacrèrent d’un commun accord cette loi divine : que les saints partageraient aussi bien le meilleur que le pire ; et déjà ils entonnaient les chants de louange des Pères.

Parole du Seigneur.

Nous rendons grâce à Dieu


Psaume 32


Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. 

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. 
Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
Hommes droits, à vous la louange !
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
Heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. 
Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. 
Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. 


Deuxième lecture (He 11, 1-2.8-12)


Lecture de la lettre aux Hébreux    

Frères, la foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas. Et quand l’Écriture rend témoignage aux anciens, c’est à cause de leur foi.
Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait.
Grâce à la foi, il vint séjourner en immigré dans la Terre promise, comme en terre étrangère ; il vivait sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse, car il attendait la ville qui aurait de vraies fondations, la ville dont Dieu lui-même est le bâtisseur et l’architecte.
Grâce à la foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d’être à l’origine d’une descendance parce qu’elle pensait que Dieu est fidèle à ses promesses.
C’est pourquoi, d’un seul homme, déjà marqué par la mort, a pu naître une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, une multitude innombrable.
Parole du Seigneur

Nous rendons grâce à Dieu


Acclamation de l’Évangile


Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia !  

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia !  
Veillez, tenez-vous prêts :
C’est à l’heure où vous n’y pensez pas
Que le Fils de l’homme viendra

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia !  

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia !  


Évangile (Lc 12, 32-40)


Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 
Gloire à toi Seigneur. 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.
Vendez ce que vous possédez et donnez-le en aumône.
Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, là où le voleur n’approche pas, où la mite ne détruit pas.
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.
Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.
Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.
Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller.
Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir.
S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !
Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

Acclamons la Parole de Dieu. 
Louange à toi, Seigneur Jésus !


Prière universelle


Frères et sœurs, rassemblés dans l’amour, supplions le Seigneur très bon pour nous-mêmes et pour les autres.
Pour ton Eglise héritière de la foi des apôtres :
Qu’elle soit Lumière au cœur du monde et porteuse d’espérance.
Nous te prions, Seigneur

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.
Pour toutes les personnes en charge du bien commun : qu’elles demeurent en « tenue de service » dans la droiture et l’honnêteté.
Nous te prions, Seigneur

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.
Pour que, tout au long de ce temps de vacances, nous soyons plus attentifs à ceux qui souffrent ou qui sont isolés.
Nous te prions, Seigneur

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.
Pour nos communautés chrétiennes, pour nos amis de passage et pour ceux qui, grâce à la télévision, participent à cette célébration.
Nous te prions, Seigneur

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.

Entends, Seigneur, la prière de tes enfants,
Comble-les de ta présence et fais briller sur la terre des hommes
Tout l’amour que tu as manifesté en Jésus,
Aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

Amen.


Sanctus


Sanctus, sanctus, sanctus Dominus Deus Sabaoth.
Sanctus, sanctus, sanctus Deus Sabaoth.

Pleni sunt caeli et terra gloria tua.
Hosanna, Hosanna, Hosanna in excelsis
Hosanna, Hosanna, Hosanna in excelsis

Benedictus qui venit in nomine Domini
Hosanna, Hosanna, Hosanna in excelsis
Hosanna, Hosanna, Hosanna in excelsis



Chant de communion


Nous t’avons reconnu, Seigneur, à la fraction du pain,
Notre cœur est tout brûlant quand nous venons jusqu’à toi,
Fortifie notre foi, ô Christ, en cette communion,
Fais de nous un seul corps, uni en un seul esprit !

Tu as dit : « Vous ferez cela, en mémoire de moi ».
Pain et vin sont consacrés en signe de ton Salut,
Ils nous donnent ta vie, ô Christ, en cette communion :
Corps livré, sang versé, pour nous sauver du péché.

Par l’Esprit, apprends-nous Seigneur à contempler ton Corps,
tu es là, vraiment présent en ta sainte Eucharistie.
Tu te livres en nos mains, ô Christ, en cette communion :
« Mon Seigneur et mon Dieu, Jésus, ma vie et ma joie ! »