Chant d’entrée



Deus meus adiutor meus, et sperabo in eum
Laudans invocabo Dominum : et ab inimicis meis salvus ero

Deus meus adiutor meus, et sperabo in eum



Gloria



Gloria in excelsis Deo.
Et in terra pax hominibus bonae voluntatis.
Laudamus te.
Benedicimus te.
Adoramus te.
Glorificamus te.
Gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam.
Domine Deus, Rex coelestis, Deus Pater omnipotens.
Domine Fili unigenite Jesu Christe.
Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris.
Qui tollis peccata mundi, miserere nobis.
Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram.
Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis.
Quoniam tu solus sanctus.
Tu solus Dominus.
Tu solus Altissimus, Jesu Christe.
Cum Sancto Spiritu, in gloria Dei Patris.

Amen.



Première lecture (Si 27, 4-7)




Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Quand on secoue le tamis, il reste les déchets ;
de même, les petits côtés d’un homme
apparaissent dans ses propos.
    Le four éprouve les vases du potier ;
on juge l’homme en le faisant parler.
    C’est le fruit qui manifeste la qualité de l’arbre ;
ainsi la parole fait connaître les sentiments.
    Ne fais pas l’éloge de quelqu’un avant qu’il ait parlé,
c’est alors qu’on pourra le juger.

    – Parole du Seigneur.

Nous rendons grâce à Dieu



Psaume 91



Il est bon Seigneur, de chanter pour toi.

Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
d’annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits !

Il est bon Seigneur, de chanter pour toi.

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Il est bon Seigneur, de chanter pour toi.

Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

Il est bon Seigneur, de chanter pour toi.




Deuxième lecture (1 Co 15, 54-58)



Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
au dernier jour,
    quand cet être périssable
aura revêtu ce qui est impérissable,
quand cet être mortel
aura revêtu l’immortalité,
alors se réalisera la parole de l’Écriture :
La mort a été engloutie dans la victoire.
    Ô Mort, où est ta victoire ?
Ô Mort, où est-il, ton aiguillon ?

    L’aiguillon de la mort,
c’est le péché ;
ce qui donne force au péché,
c’est la Loi.
    Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire
par notre Seigneur Jésus Christ.
    Ainsi, mes frères bien-aimés,
soyez fermes, soyez inébranlables,
prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur,
car vous savez que, dans le Seigneur,
la peine que vous vous donnez n’est pas perdue.

    – Parole du Seigneur.

Nous rendons grâce à Dieu



Acclamation de l'Évangile



Alléluia

Alléluia
Deus judex justus,
Fortis et patiens :
Numquid irascitur per singulos dies ?

Alléluia



Évangile (Lc 6, 39-45)



Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Gloire à toi Seigneur.
En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples en parabole :
« Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ?
Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ?
    Le disciple n’est pas au-dessus du maître ;
mais une fois bien formé,
chacun sera comme son maître.
    Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère,
alors que la poutre qui est dans ton œil à toi,
tu ne la remarques pas ?
    Comment peux-tu dire à ton frère :
‘Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil’,
alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ?
Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ;
alors tu verras clair
pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.
    Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ;
jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.
Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit :
on ne cueille pas des figues sur des épines ;
on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.
    L’homme bon tire le bien
du trésor de son cœur qui est bon ;
et l’homme mauvais tire le mal
de son cœur qui est mauvais :
car ce que dit la bouche,
c’est ce qui déborde du cœur. »

Acclamons la Parole de Dieu.
Louange à toi, Seigneur Jésus !



Prière universelle



Seigneur, Dieu de la vie, Tu veux que nous soyons des hommes libres et debout. Donne-nous d’être fidèles à la confiance que Tu mets en nous et accueille nos supplications :
Seigneur, nous Te prions pour que les événements du monde se déroulent dans la paix et selon ton dessein, mais nous voyons partout la guerre et la haine jusque dans notre propre cœur ! Fais paraître Ton Jour et le temps de Ta Grâce !
Dieu d’Amour, prends pitié !
Tu nous dis « Même si la femme oubliait son enfant, Moi Je ne t’oublierai pas », Seigneur, il y a tant d’hommes et de femmes qui ne se savent pas aimé par Toi, qui ne savent pas T’invoquer et chercher près de Toi refuge et réconfort : manifeste-Toi à chacun d’eux !
Dieu d’Amour, prends pitié !
La Vérité est niée, le mensonge est exalté, la violence est justifiée ! Seigneur, découvre à ceux qui mènent le monde la vanité et le néant de leur puissance ; donne-leur la honte du péché et, avec le repentir, le sens de l’amour et l’intelligence du Bien !
Dieu d’Amour, prends pitié !
Au Pape, aux évêques, aux prêtres, aux catéchistes, et à tous les éveilleurs de la Foi, donne d’être des visages du Christ miséricordieux et compatissant qui relève et guérit les blessés de la vie.
Dieu d’Amour, prends pitié !
A nous qui avons fait de Toi le Seigneur de nos vies et qui avons parfois tout lâché pour Te suivre, donne le seul souci du Royaume : qu’Il nous occupe tout entier et fasse de nous des témoins de la confiance que Tu nous fais !
Dieu d’Amour, prends pitié !
Seigneur, Dieu de la vie,
     donne-nous la force de nous lever et de marcher à Ta suite,
     avec fidélité et courage,
nous Te le demandons avec ferveur à Toi
     qui vis et règne pour les siècles des siècles !

Amen.



Sanctus



Sanctus, sanctus, sanctus Dominus Deus Sabaoth.
Pleni sunt caeli et terra gloria tua.
Hosanna in excelsis
Benedectus qui venit in nomine Domini
Hosanna in excelsis




Chant de communion



Banquet très saint où le christ est reçu en nourriture,
le mémorial de sa passion est célébré
notre âme est comblée de sa grâce
et la gloire à venir nous est déjà donnée

je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres
Banquet très saint où le christ est reçu en nourriture,
le mémorial de sa passion est célébré
notre âme est comblée de sa grâce
et la gloire à venir nous est déjà donnée

magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom
Banquet très saint où le christ est reçu en nourriture,
le mémorial de sa passion est célébré
notre âme est comblée de sa grâce
et la gloire à venir nous est déjà donnée

goûtez et voyez, le Seigneur est bon, heureux qui trouve en lui son refuge
Banquet très saint où le christ est reçu en nourriture,
le mémorial de sa passion est célébré
notre âme est comblée de sa grâce
et la gloire à venir nous est déjà donnée