Pourquoi Thérèse d’Avila, “la femme géniale” comme l’appelait Verlaine, fascine-t-elle toujours ?